Actualités

« Les victimes de la Grande Guerre »

L’inventaire de la sous-série 3 R " Anciens combattants et victimes de guerre" vient d’être publié. Il est consacré aux aides apportées aux soldats comme aux civils touchés par les guerres ; il concerne toutefois essentiellement la Première Guerre mondiale. 

A la fin du premier conflit, le droit à réparation et le droit à la reconnaissance sont établis et assurés par deux offices : l’Office des mutilés et réformés de guerre (1919) et l’Office du combattant (1926).  

21 juin 2017

Lire la suite

Publié le : 21 juin 2017

Les Sables-d’Olonne sous la botte allemande

Au début du mois de mai 1940, malgré l’absence de beaucoup d’hommes et l’annonce de l’arrivée des réfugiés jusque-là retardée, les Sablais semblent vivre loin de la « drôle de guerre » ( Journal des Sables, 17 mai 1940, vue 56/126, col. A, « Appel à la population ») et préparent la saison estivale, comme aujourd’hui à cette époque de l’année (id., 21 juin 1940, vue 66/126, col. C, « Arrêté municipal »). Pourtant le « dimanche 23 juin 1940, à 8h30, les premiers soldats allemands pénètrent aux Sables » (id., 28 juin 1940, vue 68/126, col. E, « Le 23 juin 1940 »). Trois ouvrages récemment parus permettent de découvrir la guerre telle qu’elle a été vécue aux Sables-d’Olonne et les années de reconstruction qui suivirent. 

A l’approche des vacances, replongeons dans l’ambiance du printemps 1940. 

(14 juin 2017)

Lire la suite

Publié le : 14 juin 2017

« L’archiviste zélé français »

Réflexion sur le métier d’archiviste à l’occasion de la journée mondiale des Archives, le 9 juin 

« L’art de bien arranger les archives, est d’autant plus utile à la société, que la fortune et l’état du citoyen sont consacrés dans ces dépôts précieux : la confusion qui règne dans la plupart des archives, faute d’ordre, ou pour avoir confié le soin à des archivistes ignorants, ou peu versés dans cette partie, cause un préjudice considérable au bien et à la gloire des familles ; il est donc intéressant de concourir à perfectionner cet art, dont la nécessité s’accroît avec nos jours ». À l'ère du numérique, les recommandations données en 1769 par Pierre-Simon Jault (1737- ?), archiviste et généalogiste, dans son traité sur « l’arrangement des archives », sont toujours d’actualité. 

Les archives servent à établir les droits des personnes et à permettre à ceux qui s’y intéressent de connaître leur histoire. A ce titre, elles sont au cœur des enjeux démocratiques. De plus, face aux risques d’hypermnésie et d’amnésie qui planent sur notre société, menaces liées au développement des technologies de l'information numérique, le rôle de l’archiviste, garant de la fiabilité et de l’authenticité des données, est crucial. Pourtant, le métier d’archiviste reste méconnu. Quelle est la place de l’archiviste aujourd’hui ? 

7 juin 2017

Lire la suite

Publié le : 07 juin 2017