Retrouver un conscrit

Caserne Hoche à Luçon

Caserne Hoche à Luçon (carte postale écrite en 1915, 89 Fi 128-21

A partir des années 1810, les opérations de recrutement militaire ont généré un certain nombre de documents. 

Leur consultation représente une source incomparable pour connaître la population masculine du département à travers l'état civil et l'origine des individus, mais aussi leur apparence physique et leurs aptitudes.  

   

  

Première Guerre mondiale

Retrouver un conscrit en consultant la base " Soldats de Vendée - 1914-1918"

Les registres matricules ont été indexés en 2015 pour faciliter la consultation des fiches individuelles.

Les nom, prénoms, date et lieu de naissance de plus de 131.000 conscrits recensés en Vendée entre 1887 et 1921, ayant pour la plupart participé à la Première Guerre mondiale, ont été relevés et figurent dans la base de données " Soldats de Vendée - 1914-1918". Différentes recherches, par nom, date ou commune d’origine, sont possibles.  

 

Les archives de la conscription (depuis le XIXe s.) 

On distingue trois grands ensembles de registres. Les listes pour le tirage au sort et les listes des conscrits sont des documents produits par les autorités civiles et proviennent des services de la préfecture chargés des opérations de recrutement et de levée des classes. Ils sont établis dans le cadre des circonscriptions administratives : département, arrondissement, canton. Les registres matricules émanent quant à eux des autorités militaires qui les versent ensuite aux Archives départementales. 

  

Listes pour le tirage au sort

Conscrits de la classe 1806

Registre 1 R 5 

Les listes de tirage au sort recensent tous les jeunes hommes d'une même classe d'âge, et sont dressées pour permettre la désignation des futurs conscrits. 

Ainsi l'année de leurs vingt ans révolus désignée comme l'année de leur classe, tous les jeunes hommes tirent un numéro d'ordre. Les " bons numéros " sont libérés définitivement de toute obligation militaire. Les " mauvais numéros ", dont le nombre correspond au contingent appelé annuellement, passent devant un conseil de révision qui juge de l'aptitude physique et des causes de dispense ou d'exemption. Pour ceux qui ont tiré un " mauvais numéro ", il est aussi possible de se faire remplacer par l'achat d'années de service. 

A partir de 1872, un service militaire universel est instauré, et c'est le tirage au sort qui en fixe la durée. Les " mauvais numéros " effectuent un service long (cinq ans), tandis que les " bons numéros " sont désormais intégrés pour un service de six mois à un an. La possibilité du remplacement militaire est supprimée. 

Selon les époques, les listes de tirage au sort apparaissent sous différents noms :

- Classes an XI-1810 : tableaux généraux des conscrits (1 R 1-9) 

- Classes 1811-1815 : listes du tirage des conscrits (1 R 10-18) 

- Classes 1816-1880 : listes de tirage au sort des jeunes gens (1 R 91-158) 

- Classes 1881-1904 : listes de tirage au sort jointes dans un même volume à celles du recrutement cantonal (1 R 159-182) 

Photo-carte envoyée en 1913

Photo-carte envoyée en 1913 par Abel Epaud pendant son service militaire précisant qu'il est "en costume de cuisinier" (correspondance d'Abel Epaud, 1914-1919,  1 Num 168/21

En 1905, la loi Jourdan-Delbel supprime le tirage au sort et instaure un service militaire obligatoire pour tous de deux ans. On consultera alors les tableaux de recensement cantonal des jeunes gens (classes 1905-1940, 1 R 183-231, 994-999). 

Les listes de tirage au sort comportent les mentions de l'état civil (nom, prénoms, date et lieu de naissance, noms et domicile des parents), la profession, la taille et la décision prise par le conseil de révision. 

Ces listes ne comprennent pas de tables alphabétiques, l'ordre est établi suivant les circonscriptions administratives par arrondissements et cantons.  

> Toutes les listes de tirage au sort sont numérisées et se consultent en ligne sur ce site depuis l'inventaire de la sous-série 1 R (recrutement de l'armée). 

  

Listes des conscrits

Ces listes contiennent les noms de ceux qui doivent être effectivement incorporés. 

Selon les époques, leurs intitulés varient là encore  :
Affiche de répartition des classes

Affiche (Fi) 1R 985/37 

- Classes 1816-1871 : listes départementales du contingent (1 R 19-74, 988-993). Listes nominatives des hommes qui ont tiré un " mauvais numéro " au tirage au sort et dont l'effectif correspond au contingent appelé annuellement. 

- Classes 1872-1880 : listes du recrutement cantonal (1 R 75-90) . Listes nominatives des hommes qui ont tiré un " mauvais numéro " (5 ans de service militaire) et de ceux qui en ont tiré un " bon " (entre six mois et un an de service militaire). 

- Classes 1881-1904 : listes du recrutement cantonal jointes dans un même volume à celles du tirage au sort (1 R 159-182). Listes nominatives des hommes qui ont tiré un " mauvais numéro " (5 ans de service militaire) et de ceux qui en ont tiré un " bon " (entre six mois et un an de service militaire). 

- Classes 1905-1940 : tableaux de recensement cantonal des jeunes gens (1 R 183-231, 994-999). Listes nominatives des hommes d'une classe d'âge, la loi Jourdan-Delbel de 1905 supprimant le tirage au sort et instaurant un service militaire obligatoire pour tous de deux ans. 

Pour chaque conscrit, ces listes donnent le numéro attribué au moment du tirage au sort (jusqu'en 1904), ses nom et prénoms, ses date et lieu de naissance, sa taille, sa filiation, son domicile, son signalement physique, sa profession, les nom et signalement de son remplaçant le cas échéant (jusqu'en 1872), la décision du conseil de révision, et en principe la date de son incorporation et son régiment d'affectation. En revanche, aucun renseignement sur le parcours militaire du conscrit n'est indiqué. Pour le connaître, on consultera les registres matricules, mais uniquement à partir de la classe 1865. 

Ces listes ne comprennent pas de tables alphabétiques, l'ordre est établi suivant les circonscriptions administratives par arrondissements et cantons.  

> Consultation, sur ce site, des  listes des conscrits numérisées (classes 1816-1913) depuis l'inventaire de la sous-série 1 R (recrutement de l'armée).
> Consultation, en salle de lecture, des listes des conscrits non numérisées. 

  

Registres matricules

Table alphabétique de la classe 1899

Registre 1 R 249 

Ces registres, appelés aussi états signalétiques et des services, concernent uniquement les hommes déclarés aptes au service et qui ont donc accompli leur service militaire. Ils débutent en Vendée avec la classe 1865 (jeunes gens nés en 1845) et sont répartis selon deux circonscriptions militaires : les bureaux de recrutement de La Roche-sur-Yon et de Fontenay-le-Comte (consulter la  carte des bureaux ou la  liste des communes par bureau). 

Par classe et par bureau, une table alphabétique renvoie au numéro d'ordre ou matricule attribué à chaque conscrit pour lequel on trouve les informations suivantes : état civil, renseignements sur son physique, décision du conseil de révision, corps d'affectation, adresses domiciliaires successives lors de son passage en position de réserviste, campagnes militaires, blessures, état de santé, éventuelles décorations, mesures disciplinaires et condamnations judiciaires.  

> Consultation, sur ce site, des  tables alphabétiques des classes 1865-1940 et des registres matricules des classes 1865-1921
> Consultation, en salle de lecture, des registres matricules militaires des classes 1922-1940 

      

  

   

Méthode de recherche

La conscription se déroule l'année des 20 ans au chef-lieu de canton du domicile. Les registres sont classés chronologiquement par classe d’âge (20 ans à compter de la date de naissance. Par exemple, la classe 1912 réunit les hommes nés en 1892).  

Pour mener une recherche, les éléments indispensables à connaître sont

  • L'année de naissance du conscrit pour déterminer l'année de sa classe,
  • La commune de résidence à 20 ans pour les hommes mariés, ou la commune de résidence des parents pour les célibataires, pour déterminer le canton où a eu lieu la conscription.
Période antérieure à la classe 1865

La recherche se fait uniquement dans les listes de tirage au sort et les listes des conscrits

On consultera d'abord la liste de tirage au sort de la classe correspondante puis, le cas échéant, la liste des conscrits pour connaître en principe le régiment d'affectation. 

Toutes les  listes de tirage au sort sont numérisées et se consultent en ligne sur ce site. Les  listes des conscrits des classes 1816 à 1913 sont en ligne ; les listes des conscrits des classes suivantes se consultent en salle de lecture. 

Classes 1865-1940

A partir de la classe 1865, la recherche se fait aussi dans les registres matricules. Il faut alors connaître le bureau de recrutement auquel la commune de recensement était rattachée : La Roche-sur-Yon ou Fontenay-le-Comte (consulter la  carte des bureaux ou la  liste des communes par bureau). 

On consultera d'abord la table alphabétique de la classe correspondante qui donne le numéro matricule du conscrit, avant de se reporter au registre matricule comprenant ce numéro. 

> Toutes les  tables alphabétiques et les  registres matricules des classes 1865-1921 se consultent en ligne sur ce site. Les registres matricules militaires des classes 1922-1940 se consultent en salle de lecture. 

Classes mobilisées pendant la Première Guerre mondiale (1887-1921)

On consultera la base " Soldats de Vendée - 1914-1918" recensant les 131.000 conscrits recensés en Vendée entre 1887 et 1921, ayant pour la plupart participé à la Première Guerre mondiale.   

Classes 1941-1948

Pendant la période de guerre et l’immédiat après-guerre, plus précisément pour les classes 1941 à 1948 (hommes nés entre 1921 et 1928), le recensement militaire ne s’est pas effectué, comme antérieurement, sur une base départementale. En conséquence, les registres matricules des classes 1941 à 1948 ne seront pas versés par l’Armée aux archives départementales. Ces registres resteront conservés au Centre des archives du personnel militaire du Service historique de la défense, à Pau.   

  

Manoeuvres dans les dunes

Manoeuvres dans les dunes (carte postale, 6 Fi 802

A savoir :  

Les informations relatives à la carrière des officiers et des marins ne figurent pas dans les registres matricules.  

  • Les dossiers individuels des officiers sont conservés au Service historique de la Défense à Vincennes.
  • Les marins relèvent de l'inscription maritime, qui est tenue par quartiers maritimes. De 1886 à 1924, les marins, provenant de la conscription ou de l'engagement, sont immatriculés exclusivement dans le port chef-lieu de la conscription de réserve de leur domicile. Leur parcours est suivi par deux types de documents : les registres matriculaires et les rôles d’équipages. Les fonds des quartiers de Noirmoutier, L'Île-d'Yeu, Les Sables-d'Olonne et Saint-Gilles-Croix-de-Vie sont conservés à l'antenne du Service historique de la Défense à Rochefort (Charente-Maritime).

  

Pour compléter votre recherche : 

›  Mémoire de la Guerre 1914-1918 : un espace Internet dédié aux ressources de la Première Guerre mondiale 

  

Mise à jour en avril 2017 

Fiche matricule militaire

Extrait de la fiche matricule de Charles Bétin, conscrit de la classe 1905 (bureau de Fontenay, n°999, 1 R 601), né en Egypte, au kilomètre 18 du canal de Suez.  

   

Retour en haut de page