La vie des communautés sous l’Ancien Régime

Guide en construction, mise en ligne le 11 mai 2012

Enquête ouverte le 11 mai 2012 et alimentée à partir d’un billet du L@boratoire des internautes : "La vie des communautés sous l'Ancien Régime". 

La pratique électorale a été entièrement renouvelée à la Révolution, par son extension à tous les citoyens « actifs » chargés d’élire leurs représentants politiques et aussi, à l’origine, les principaux fonctionnaires (magistrats, curés, etc.). Voter relève néanmoins d’une réalité très ancienne, et dans certains cas offerte à tous. Il serait donc intéressant d’en préciser le contexte par des exemples concrets et parlants. 

On veillera particulièrement à signaler les cas litigieux donnant lieu à plus d’explications sur les opérations électorales. 

On relèvera également les délibérations rendant compte de la variété de leurs compétences propres. 

 I – Communautés d’habitants (dites souvent « générales de paroisse »), fabriques des églises

1. Élections typiques de syndics de paroisse

2. Droits particuliers des communautés d’habitants

3. Délibérations atypiques éclairant leur fonctionnement

4. Fabriques des églises

5. « Tables des pauvres »

6. Communautés d’habitants dont le ressort est inférieur à la paroisse

7. Communautés d’habitants dont le ressort regroupe plus d’une paroisse

II – Communautés professionnelles (corporations connues en « Vendée »)

1. Orfèvres

2. autres métiers, etc.

III – Communautés religieuses et cléricales

1. Le clergé du diocèse

2. Les communautés religieuses

- Leur dénombrement étant connu par ailleurs, ne sont donnés ici que des exemples caractéristiques de leur fonctionnement, où qu’on l’observe. 

IV – Communautés particulières

1. Les femmes d’une paroisse

- Élections des sages-femmes
À Olonne les 6 et 13 mars 1746 (BMS, vues 107 et 108), cf. Document commenté.
La première élection n’a pas satisfait les femmes des villages qui ont voulu choisir une sage-femme distincte de celle du bourg. 

2. Les bachelleries

Retour en haut de page