Objets et souvenirs du patrimoine militaire

Les uniformes

En août 1914, les soldats français sont vêtus d'une capote bleu marine et d'un pantalon rouge garance. Face à la nécessité pour ces soldats d'arborer des couleurs discrètes, un nouvel uniforme de couleur dite "bleu horizon" est progressivement généralisé.  

  

L’équipement du soldat

Outre son casque et son arme, le soldat porte un sac en toile cirée contenant des vivres, des effets de rechange et des ustensiles d’usage quotidien, sur lequel sont attachés des équipements collectifs ou individuels. 

    

Reconnaissance, souvenir

En raison du nombre élevé de morts et de blessés, il est indispensable de récompenser les actes de courage et de perpétuer le souvenir des combattants prématurément disparus. Cette reconnaissance se manifeste dans la sphère publique comme dans l’intimité des foyers. Une photographie, une décoration et les rares souvenirs deviennent de précieuses reliques. 

 

   

L’artisanat de tranchée

Retranchés dans leurs galeries, entre deux offensives, ou dans les campements où ils se reposent avant de retourner sur le front, les soldats sont désœuvrés. Pour tromper l’ennui, ils inaugurent un art populaire singulier : l’artisanat de tranchée. Avec des matériaux communs ou de rebut, ils fabriquent des objets usuels et religieux, des bijoux ou des éléments décoratifs qu’ils donnent à leur famille, à leurs amis ou vendent pour compléter leur solde. 

    

Retour en haut de page