Le patrimoine commémoratif de la Guerre 1914-1918

Extrait du projet d'un monument aux morts pour Curzon, 1921 (Arch. Vendée, (Fi) 4 T 50-33) 

Les monuments aux morts

La collection numérique des projets de monuments aux morts, commandés par les communes du département après la Grande Guerre pour honorer leurs morts, offre une ressource documentaire d’importance car le choix de l'iconographie n'est jamais anodin. 

Les plans sont accessibles en ligne à partir des quatre inventaires suivants : 

D'autres ressources (cartes postales, photographies, dessins...) viennent compléter cet ensemble. Pour les consulter saisir "Monuments aux morts" et le nom de la commune dans le moteur de recherche du site

  

  

Le boulevard Aristide Briand à La Roche-sur-Yon, ancien boulevard des Alliés (6Fi680) 

Les rues et autres lieux de mémoire

Pourtant, les monuments aux morts ne sont pas les seuls lieux de mémoire du paysage communal. Plaques, stèles, sculptures, vitraux, arceaux marquent les rues, les jardins, les cimetières, les églises. Le monument Clemenceau à Sainte-Hermine est un exemple d'hommage remarquable. Si vous avez recensé des monuments commémoratifs ou votifs, laïcs ou religieux, publics ou privés, le dictionnaire historique des communes (rubrique Monuments et équipements) permettra de valoriser ce travail ; n’hésitez pas à le signaler aux Archives départementales de la Vendée ( contactez-nous). 

Beaucoup de noms de rues vendéennes rappellent aussi le souvenir de la Grande Guerre : le pentagone yonnais par exemple est structuré par de grands axes qui portent les noms des nations alliées ou de chefs. Ailleurs, les odonymes (noms des voies de communication) rappelleront une bataille ou honoreront les anciens combattants ou un régiment local. Si vous avez commencé le recensement des noms de rues commémoratives d'une commune, le dictionnaire toponymique permettra de valoriser ce travail ; faites le connaître aux Archives départementales de la Vendée ( contactez-nous). 

Retour en haut de page