« L’archiviste zélé français » :

L’archiviste zélé français (BIB RES 120-1) 

Réflexion sur le métier d’archiviste à l’occasion de la journée mondiale des Archives, le 9 juin

« L’art de bien arranger les archives, est d’autant plus utile à la société, que la fortune et l’état du citoyen sont consacrés dans ces dépôts précieux : la confusion qui règne dans la plupart des archives, faute d’ordre, ou pour avoir confié le soin à des archivistes ignorants, ou peu versés dans cette partie, cause un préjudice considérable au bien et à la gloire des familles ; il est donc intéressant de concourir à perfectionner cet art, dont la nécessité s’accroît avec nos jours ». À l'ère du numérique, les recommandations données en 1769 par Pierre-Simon Jault (1737- ?), archiviste et généalogiste, dans son traité sur « l’arrangement des archives », sont toujours d’actualité. 

Les archives servent à établir les droits des personnes et à permettre à ceux qui s’y intéressent de connaître leur histoire. A ce titre, elles sont au cœur des enjeux démocratiques. De plus, face aux risques d’hypermnésie et d’amnésie qui planent sur notre société, menaces liées au développement des technologies de l'information numérique, le rôle de l’archiviste, garant de la fiabilité et de l’authenticité des données, est crucial. Pourtant, le métier d’archiviste reste méconnu. Quelle est la place de l’archiviste aujourd’hui ? 

  

Ce qui surprend les visiteurs accueillis dans le cadre des journées portes ouvertes que nous organisons trois à quatre fois par an ou dans celui du service éducatif, c’est la masse des archives conservées dans les magasins (plus de 25 kilomètres linéaires de documents). Cette masse impressionne et elle peut aussi lasser ceux qui tentent de la structurer, bien que le plaisir de découvrir un document curieux, esthétique ou inhabituel l’emporte chaque fois sur le découragement. Le travail de classement est un travail solitaire, difficile à décrire, qui lie à la fois des opérations intellectuelles et matérielles. Constituant patiemment de multiples piles de documents, l’archiviste met en ordre et décrit le fonds qui lui est confié. Grâce à la rédaction des analyses, les documents classés atteignent une visibilité considérable, notamment si l’inventaire est publié sur internet.  

Accroissements de l’offre documentaire des Archives de la Vendée au 1er semestre 2017 :

•  Inventaire des papiers de l’abbé Charles Grelier. Fonds d’une richesse exceptionnelle, il est constitué de papiers de familles, des travaux de l’abbé Grelier sur Challans et le Marais breton, et de fonds d’archives familiales ou personnelles recueillis par les soins de cet érudit.

•  Catalogue des 1800 plans et affiches déposées par la ville de Luçon

•  Inventaire des papiers de l’association des « Amis du Vieux Luçon »

•  Inventaire de la collection de jeux de cartes de Jacques Léonard

•  Catalogue enrichi de la bibliothèque d’Emile Brethé

•  Catalogue de 600 partitions éditées par la maison Biton de Saint-Laurent-sur-Sèvre

De mois en mois, progression des campagnes de numérisation menées sur l’état civil du XXe siècle, les délibérations municipales, les minutes notariales, etc.

  

Nos visiteurs ne soupçonnent pas non plus la diversité, la polyvalence et la technicité des métiers des archives : opérateurs spécialistes des images fixes ou animées, relieur-restaurateur, informaticiens, archivistes spécialistes de telle ou telle période, bibliothécaires, administratifs, juristes, agents d’entretien… Tous œuvrent pour que la diffusion des documents soit la plus large possible. 

Comme les deux faces de l’antique dieu Janus, l’archiviste travaille avec la double nécessité de prendre en compte le passé (missions de collecte et de conservation) et l’avenir (rôle de conseil pour garantir la constitution des archives de demain, veille informatique). 

Notre engagement affirmé en direction du public est illustré par la mise à disposition de ressources variées et d’outils participatifs sur internet. Pour les administrations, il se traduit par la mise en place d’un logiciel permettant la gestion des documents électroniques. Au final, il permet au public de mieux comprendre les missions des archivistes et donne une meilleure visibilité aux collections. « L’archiviste zélé » est en train d’opérer sa mue.  

Actualité des outils collaboratifs des Archives de la Vendée :

Intégration d’un millier de notices biographiques de Fontenaisiens contemporains de la Révolution dans le Dictionnaire des Vendéens

  

Nouveautés des activités culturelles et de formation à destination de tous les publics :

•  Mise en ligne du guide de la presse vendéenne numérisée

•  Ouverture de nouvelles possibilités de recherches dans les imprimés numérisés

•  Publication d’un article sur le voyage du président de la République en Vendée en avril 1897

•  Publication d’un article sur le destin d’Armand Mercier, fusillé pour l’exemple en 1916

  

Sans oublier les ateliers d’initiation à la généalogie organisés le vendredi 16 juin à partir de 14h, en savoir plus.

Date de publication : 07 juin 2017

Retour en haut de page