La restauration, épisode 5

Le cartulaire avant sa restauration 

Le cartulaire de l’abbaye Saint-Jean d’Orbestier

Les Archives de la Vendée reprennent la diffusion de leurs articles relatifs à la restauration. Depuis le dernier publié il y a un an, plusieurs archives ont bénéficié de travaux de restauration. Revenons sur l'une d'elles, le cartulaire de l’abbaye Saint-Jean d’Orbestier (H 71), pièce remarquable dont la restauration a été confiée en 2015 à un atelier privé. 

Située aujourd’hui sur la commune de Château-d’Olonne, l’abbaye, fondée au début du XIIe siècle par Guillaume IX duc d'Aquitaine, a abrité une communauté de moines bénédictins jusqu’à la Révolution, période durant laquelle ses archives sont confisquées. Celles-ci constituent depuis un fonds de la série H des Archives de la Vendée consacrée au clergé régulier. Rappelons qu’un cartulaire rassemble les titres d’un monastère dans le but d’attester les droits qu’il peut exercer.   

L’abbé et les religieux d’Orbestier sollicitent ainsi en 1454 Jehan Macayre, sénéchal de Talmont, pour rassembler en un volume des pièces, qu'elles soient originales ou transcrites, datant du XIIe s. au XVe s. C’est le cartulaire de l’abbaye de Saint-Jean d’Orbestier tel qu’il est parvenu jusqu’à nous (H 71). Il se présente sous la forme d’un volume de 324 feuillets de parchemin et de papier ; sur douze d’entre eux sont suspendus des sachets de toile de lin qui contenaient à l’origine des sceaux apposés par le sénéchal de Talmont. Les 324 feuillets cousus en 16 cahiers sont reliés par cinq doubles nerfs de peau bien visibles sur le dos du volume. La partie supérieure du cartulaire est fragmentaire, la reliure en parchemin a disparu et les premiers feuillets de papier sont très lacunaires. Ceux-ci ont été démontés du volume afin de procéder à leur restauration, puis remontés avec l’ensemble. D’une manière générale, la restauration a consisté à nettoyer par brossage et gommage tous les feuillets et à combler ceux qui étaient lacunaires, soit plus de 70. Du parchemin de chevrette a été utilisé pour combler les lacunes des feuillets de parchemin et du papier japonais pour les autres. La couture et les sachets de toile ont été réparés au fil de lin. 

Le cartulaire a fait l’objet d’une édition complète en 1877 par Louis de La Boutetière, dans une publication des Archives historiques du Poitou (ouvrage coté  BIB 838 consultable en salle de lecture et accessible en version numérisée sur Gallica). Dans son avant-propos, Louis de La Boutetière précise que « malheureusement taché, déchiré, aux trois quarts effacé en maints endroits, ce manuscrit est dans le plus triste état de conservation qui se puisse imaginer » (p. XV). En effet, de très nombreux feuillets sont tachés ce qui rend les écritures difficiles, voire impossible à lire et, malheureusement, aucun procédé de restauration ne permettrait d’y remédier. 

Il n’en reste pas moins que son contenu est accessible par l’édition imprimée de 1877 et le sera aussi prochainement par la mise en ligne de l’original numérisé après sa restauration. En attendant, des photographies témoignent ci-dessous de la restauration de ce bel objet. 

Etat du cartulaire avant sa restauration

Plat inférieur du cartulaire qui a gardé sa couverture de parchemin 

Dos du volume où l'on voit la couture réalisée par des liens en double nerfs de peau 

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

Exemple d'un feuillet taché 

Sachets en toile de lin contenant à l’origine des sceaux  

  

  

  

  

  

  

  

   

Restauration (comblage des lacunes)

  

Feuillet de parchemin : opération de comblage manuel 

Feuillet de parchemin : choix d'une peau pour combler la lacune 

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

      

  

Restauration des premiers feuillets de papier qui ont été démontés du volume 

    

Comblage au papier japonais d'un feuillet 

  

  

  

  

  

  

    

Après la restauration

Exemple d'un feuillet restauré au papier japonais 

Exemple d'un feuillet restauré au parchemin de chevrette 

  

  

  

  

  

  

    

  

Consulter les précédents épisodes : 

Le prochain épisode sera consacré à la restauration des cartes et plans  

Date de publication : 21 avril 2016

Retour en haut de page