Quoi de neuf ?

Des « Vendées » plein le Midi de la France en 1815 ?

Des Alpes à la côte atlantique, vingt à trente départements disposent d’un nouvel éclairage sur un moment crucial de notre histoire locale, celui du passage si incertain de l’Empire des Cent Jours à la Seconde Restauration, grâce aux dossiers publiés sur ce sujet par les Archives de la Vendée. Ils proviennent d’un fonds privé. Ils ont été réunis par le baron de Damas dans l’exercice de ses fonctions de sous-chef d’état-major du duc d’Angoulême alors que, dans la débâcle royale causée par Napoléon de retour de l’Ile d’Elbe, en mars 1815, ce prince avait été nommé, par le roi son oncle, lieutenant général pour tout le Midi. 

(24 octobre 2016)

Le jugement de Dieu au Moyen Âge : un exemple tiré de l’édition des chartes des XIe et XIIe siècles conservées en Vendée

« En l'an de grâce 1098, les moines de Marmoutier luttent pour réduire les convoitises de leurs voisins sur leurs dépendances. Ses hommes croyaient en Dieu, et en sa toute puissante justice... » Ceci n'est pas le prologue d’un prochain film en costumes, mais celui d'une charte authentique que les Archives de la Vendée vous proposent de découvrir. 

Cette pièce, atypique par son format (85 cm de hauteur), relate un procès sur la propriété du marais d’Angles entre trois abbayes : celle de Marmoutier de Tours, d'une part, et celles de Sainte-Croix de Talmont et de Sainte-Marie d'Angles, d'autre part. Elle illustre une procédure judiciaire médiévale, véritablement télégénique : le duel judiciaire. De ce combat singulier entre deux champions découlera l’issue du procès… 

La publication commentée de ce texte s’inscrit dans le cadre du projet d’édition de quarante chartes des XIe et XIIe siècles conservées aux Archives départementales de la Vendée, qui viennent d’être mises en ligne.  

(4 octobre 2016)

Dans les coulisses du classement des archives notariales

Des dizaines de containers d’archives notariales versées par des officiers ministériels ont été nettoyés au cours des deux années passées. Un plan d’attaque a été mis en œuvre en 2015 pour les classer, et c’est 292 mètres linéaires d’actes notariés qui ont été identifiés et qui sont désormais disponibles à la consultation

Ils couvrent principalement la période du 1er quart du XXe siècle, allant parfois jusqu’aux années 1940, et survolent d’Est en Ouest le département. Ces ajouts sont visibles dans l’ état des fonds des archives notariales

(21 septembre 2016)

    

28 mai 2016 : retour sur l'inondation de l'annexe des Archives de la Vendée

Le 28 mai dernier, les Archives de la Vendée ont subi un dégât des eaux : récit et bilan de ce sinistre, deux mois après. 

28 mai 2016 : violent orage à La Roche-sur-yon

Dans l’après-midi du samedi 28 mai 2016, des pluies torrentielles s’abattent sur La Roche-sur-Yon pendant plus d’une heure, touchant un bâtiment annexe des Archives départementales situé en périphérie de la ville. L’eau s’infiltre alors par le toit, le chéneau ne suffisant plus à évacuer ce volume inhabituel d’eau. Elle ruisselle le long des murs de deux magasins d’archives, et s’infiltre par des fissures dans le plafond. 

(28 juillet 2016)

La Congrégation des Filles de la Sagesse : retour sur trois siècles d’existence

C’est en 1703 que Louis-Marie Grignion de Montfort fonde la Congrégation des Filles de la Sagesse à l’hôpital de Poitiers, avec Marie-Louise Trichet, première Fille de la Sagesse sous le nom de Marie-Louise de Jésus. Attachée au service des hôpitaux -puis plus tard à l’enseignement, notamment des sourdes-muettes-aveugles-, la Congrégation s'installe à Saint-Laurent-sur-Sèvre en 1720, lieu de décès de Montfort ; sa maison-mère y demeure aujourd’hui encore. 

Grâce à un partenariat conclu entre le Département et la Congrégation, les Archives de la Vendée sont chargées, depuis un an, de mettre en valeur le fonds d’archives que cette dernière conserve à Saint-Laurent-sur-Sèvre, et s’attèlent à son classement. La partie consacrée au recrutement des membres de la Congrégation - plus de 17 000 sœurs en trois siècles - est désormais traitée ; en voici l’inventaire.  

(15 juillet 2016)

De Challans à L’Île-d’Yeu, l’activité économique au début du XXe siècle

Le nord-ouest de la Vendée et sa côte sont à l’honneur grâce au nouvel apport d’un collectionneur noirmoutrin, Gabriel Soulard, de 575 nouvelles cartes postales, illustrant principalement l’économie locale du début du XXe siècle de la ville de Challans, ainsi que les paysages pittoresques de l’ île de Noirmoutier et l’ île d’Yeu. Ces représentations de la vie maraîchine et ilienne sont consultables dans les deux inventaires des cartes postales isolées et des dessins, estampes et photographies isolés. 

(1er juillet 2016)

Que sont devenus les registres paroissiaux antérieurs à 1737 ?

Le projet de loi pour une justice du XXIe siècle vise à moderniser la gestion de l’état civil, en dispensant, sous certaines conditions, les communes de la double tenue des registres. Cette réforme est l’occasion de revenir sur l’histoire de l’état civil. 

En Vendée, les collections des registres paroissiaux remontent parfois au XVIIe siècle, voire au XVIe siècle, comme à La Bruffière (1508), à Chambretaud (1515), à Saint Gervais (1520) ou à Challans (1530). Pourtant, dans bien des communes le registre le plus ancien date de 1737 (environ 70 communes) ou bien la collection est lacunaire pour les années qui précèdent immédiatement 1737. Que sont devenus les registres antérieurs ? Auraient-ils été victimes de pertes ou de destructions dues aux guerres, aux aléas climatiques ou aux rongeurs ? Certains curés auraient-ils refusé ou négligé d’appliquer la législation royale ? Mais dans un cas comme dans l’autre, la lacune ne couvrirait pas la même période d’une paroisse à l’autre. Vous êtes nombreux à vous poser la question ! 

Une chose est sûre, ce n’est pas un oubli de numérisation. En croisant la collection « communale » et celle du « greffe » pour constituer la collection disponible en ligne, les Archives de la Vendée ont reconstitué l’ensemble le plus complet possible des registres connus à ce jour. 

Dans ces conditions, comment expliquer cette absence récurrente de registres ? 

(23 juin 2016)

Installation du nouveau Conseil supérieur des Archives : les Archives de la Vendée à l’honneur

Mme Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, a procédé, le mardi 3 mai 2016, à l’installation du nouveau Conseil supérieur des archives, présidé par M. Jean-Louis Debré. 

A cette occasion, le Département de la Vendée a été invité à présenter la politique de médiation numérique des Archives départementales. 

Accédez au texte de la communication 

(19 mai 2016)

La protection du patrimoine aux Archives de la Vendée

Retour sur le dégât des eaux du 22 février 2016 

Du 22 au 29 février 2016, la salle de lecture a été fermée au public en raison d’un dégât des eaux. Quelques semaines après le sinistre, il nous a paru important de vous en expliquer les circonstances et de vous préciser les actions de sauvetage engagées  immédiatement et prévues à plus long terme sur les collections touchées. 

Dans le prolongement de cette communication, d'autres suivront. Nous vous détaillerons en effet prochainement les mesures prises au quotidien pour, d'une part, conserver les archives dans les meilleures conditions possibles et pour, d'autre part, les protéger contre les principaux risques encourus que sont le vol, le vandalisme, l'inondation, l'incendie et les infestations biologiques. 

(13 avril 2016)

Les actes notariés de La Châtaigneraie, ou l’héritage des ancêtres

Depuis plusieurs mois, les Archives de la Vendée préparent la mise en ligne des minutes notariales (actes originaux) d’Ancien Régime de La Châtaigneraie et d’une partie de son canton (Antigny, Bazoges-en-Pareds, Bouildroux, Breuil-Barret, Loge-Fougereuse et Mouilleron-en-Pareds). 

Ce travail désormais achevé va permettre à tout internaute dont un ancêtre habitait ce secteur, de retrouver sa trace au travers des actes passés chez une cinquantaine de notaires. En effet, les milliers d’actes numérisés (45.241 rien que pour La Châtaigneraie), sont en plus accompagnés, pour les plus intéressants d’entre eux, d’analyses descriptives interrogeables en plein texte ( La Châtaigneraie et une partie de son canton :  Antigny, Bazoges-en-Pareds, Bouildroux, Breuil-Barret, Loge-Fougereuse et Mouilleron-en-Pareds). 

(23 mars 2016)
Retour en haut de page