Quoi de neuf ?

La Congrégation des Filles de la Sagesse : retour sur trois siècles d’existence

C’est en 1703 que Louis-Marie Grignion de Montfort fonde la Congrégation des Filles de la Sagesse à l’hôpital de Poitiers, avec Marie-Louise Trichet, première Fille de la Sagesse sous le nom de Marie-Louise de Jésus. Attachée au service des hôpitaux -puis plus tard à l’enseignement, notamment des sourdes-muettes-aveugles-, la Congrégation s'installe à Saint-Laurent-sur-Sèvre en 1720, lieu de décès de Montfort ; sa maison-mère y demeure aujourd’hui encore. 

Grâce à un partenariat conclu entre le Département et la Congrégation, les Archives de la Vendée sont chargées, depuis un an, de mettre en valeur le fonds d’archives que cette dernière conserve à Saint-Laurent-sur-Sèvre, et s’attèlent à son classement. La partie consacrée au recrutement des membres de la Congrégation - plus de 17 000 sœurs en trois siècles - est désormais traitée ; en voici l’inventaire.  

(15 juillet 2016)

De Challans à L’Île-d’Yeu, l’activité économique au début du XXe siècle

Le nord-ouest de la Vendée et sa côte sont à l’honneur grâce au nouvel apport d’un collectionneur noirmoutrin, Gabriel Soulard, de 575 nouvelles cartes postales, illustrant principalement l’économie locale du début du XXe siècle de la ville de Challans, ainsi que les paysages pittoresques de l’ île de Noirmoutier et l’ île d’Yeu. Ces représentations de la vie maraîchine et ilienne sont consultables dans les deux inventaires des cartes postales isolées et des dessins, estampes et photographies isolés. 

(1er juillet 2016)

Que sont devenus les registres paroissiaux antérieurs à 1737 ?

Le projet de loi pour une justice du XXIe siècle vise à moderniser la gestion de l’état civil, en dispensant, sous certaines conditions, les communes de la double tenue des registres. Cette réforme est l’occasion de revenir sur l’histoire de l’état civil. 

En Vendée, les collections des registres paroissiaux remontent parfois au XVIIe siècle, voire au XVIe siècle, comme à La Bruffière (1508), à Chambretaud (1515), à Saint Gervais (1520) ou à Challans (1530). Pourtant, dans bien des communes le registre le plus ancien date de 1737 (environ 70 communes) ou bien la collection est lacunaire pour les années qui précèdent immédiatement 1737. Que sont devenus les registres antérieurs ? Auraient-ils été victimes de pertes ou de destructions dues aux guerres, aux aléas climatiques ou aux rongeurs ? Certains curés auraient-ils refusé ou négligé d’appliquer la législation royale ? Mais dans un cas comme dans l’autre, la lacune ne couvrirait pas la même période d’une paroisse à l’autre. Vous êtes nombreux à vous poser la question ! 

Une chose est sûre, ce n’est pas un oubli de numérisation. En croisant la collection « communale » et celle du « greffe » pour constituer la collection disponible en ligne, les Archives de la Vendée ont reconstitué l’ensemble le plus complet possible des registres connus à ce jour. 

Dans ces conditions, comment expliquer cette absence récurrente de registres ? 

(23 juin 2016)

Installation du nouveau Conseil supérieur des Archives : les Archives de la Vendée à l’honneur

Mme Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, a procédé, le mardi 3 mai 2016, à l’installation du nouveau Conseil supérieur des archives, présidé par M. Jean-Louis Debré. 

A cette occasion, le Département de la Vendée a été invité à présenter la politique de médiation numérique des Archives départementales. 

Accédez au texte de la communication 

(19 mai 2016)

La protection du patrimoine aux Archives de la Vendée

Retour sur le dégât des eaux du 22 février 2016 

Du 22 au 29 février 2016, la salle de lecture a été fermée au public en raison d’un dégât des eaux. Quelques semaines après le sinistre, il nous a paru important de vous en expliquer les circonstances et de vous préciser les actions de sauvetage engagées  immédiatement et prévues à plus long terme sur les collections touchées. 

Dans le prolongement de cette communication, d'autres suivront. Nous vous détaillerons en effet prochainement les mesures prises au quotidien pour, d'une part, conserver les archives dans les meilleures conditions possibles et pour, d'autre part, les protéger contre les principaux risques encourus que sont le vol, le vandalisme, l'inondation, l'incendie et les infestations biologiques. 

(13 avril 2016)

Les actes notariés de La Châtaigneraie, ou l’héritage des ancêtres

Depuis plusieurs mois, les Archives de la Vendée préparent la mise en ligne des minutes notariales (actes originaux) d’Ancien Régime de La Châtaigneraie et d’une partie de son canton (Antigny, Bazoges-en-Pareds, Bouildroux, Breuil-Barret, Loge-Fougereuse et Mouilleron-en-Pareds). 

Ce travail désormais achevé va permettre à tout internaute dont un ancêtre habitait ce secteur, de retrouver sa trace au travers des actes passés chez une cinquantaine de notaires. En effet, les milliers d’actes numérisés (45.241 rien que pour La Châtaigneraie), sont en plus accompagnés, pour les plus intéressants d’entre eux, d’analyses descriptives interrogeables en plein texte ( La Châtaigneraie et une partie de son canton :  Antigny, Bazoges-en-Pareds, Bouildroux, Breuil-Barret, Loge-Fougereuse et Mouilleron-en-Pareds). 

(23 mars 2016)

Numérisation : carnet rose !

En 2015, 262.000 nouvelles images numériques ont vu le jour et sont venues rejoindre leurs 5 millions de petites sœurs déjà existantes ; pour la plus grande joie de leurs parents bien sûr, mais aussi et surtout de vous tous, lecteurs et internautes, qui les chérissez et les couvez du regard sur vos écrans depuis tant d’années maintenant !  

Mais qu’a-t-on numérisé ? Des registres d’état civil, certes, mais aussi des minutes notariales, des registres de délibérations communales, des recensements de population, des bulletins paroissiaux, de la presse, de nombreux fonds d’archives privées manuscrites et iconographiques… 

Ces dernières nées enrichissent des collections parfois déjà conséquentes. Elles nous font découvrir de nouvelles facettes de la vie locale. Elles illustrent notre histoire avec des portraits et des paysages qui nous touchent et nous enchantent. 

Et 2016 pointe à peine le bout de son nez que, déjà, de nouvelles naissances s’annoncent… 

(15 mars 2016)

« Les Jacobsen, preneurs de terres à Noirmoutier ». Une nouvelle version de l’inventaire des archives familiales

Pendant plus d’un siècle, la famille Jacobsen a marqué l’histoire de l’île de Noirmoutier, de l’arrivée de Cornil-Guislain dans les années 1730 à la mort de son petit-fils Auguste en 1873. Famille de négociants, d’armateurs et de personnalités politiques locales, les Jacobsen ont également contribué à la transformation du paysage noirmoutrin, en réalisant de nombreux travaux de dessèchements. 

Après la publication d’un premier inventaire des archives déposées par les descendants, une nouvelle version est aujourd’hui en ligne, complétée par la description de documents récemment confiés. 

(10 février 2016)

Actualité des Archives : qu’est-ce qui vous a intéressé en 2015 ?

Parfois savantes, parfois insolites, les actualités du site des Archives de la Vendée que nous avons retenues ont marqué une année riche en nouveautés. Inaugurée en avril, la mise en ligne d’un important complément d’état civil, qui a débuté par l’arrondissement des Sables-d’Olonne, en a été un des temps forts, suivi en novembre par l’ouverture du site Soldats de Vendée

Voici la rétrospective de l'année écoulée ! 

L’équipe des Archives départementales de la Vendée vous présente ses meilleurs vœux pour l'année 2016, et vous souhaite de nombreuses et belles découvertes sur les pages de son site !

(7 janvier 2016)
Retour en haut de page