Commémoration du 11 novembre : la Grande Guerre et ses sources en Vendée

Un groupe de conscrits de la classe 1914 de La Roche-sur-Yon (1Num1/165-11)  

Depuis plusieurs années, les Archives de la Vendée facilitent l’accès aux sources relatives à la Première Guerre mondiale : constitution de la base « Soldats de Vendée. 1914-1918 », numérisation d’archives familiales (correspondances, carnets de guerre, collections de cartes postales et de photographies…), classement de fonds d’archives publiques ( comité des anciens combattants, office des pupilles de la Nation, service des réfugiés…), publication d’articles. 

La commémoration du 11 novembre est l’occasion de vous en rappeler la richesse et les ajouts récents. 

  

  

Retrouvez un conscrit en consultant la base            " Soldats de Vendée. 1914-1918"

Les registres matricules militaires ont été indexés en 2015 pour faciliter la consultation des fiches individuelles. Les nom, prénoms, date et lieu de naissance de plus de 131.000 conscrits recensés en Vendée entre 1887 et 1921, ayant pour la plupart participé à la Première Guerre mondiale, ont ainsi été relevés et figurent dans la base de données " Soldats de Vendée. 1914-1918". 

Différentes recherches sont possibles par nom, date ou commune d’origine. Ainsi, en un clic, accède-t-on à la fiche matricule d’un conscrit. On y trouvera de multiples renseignements : état civil, profession, description physique, degré d’instruction, décision du conseil de révision, corps d'affectation, adresses successives, campagnes militaires et éventuellement blessures, décorations, mesures disciplinaires et condamnations judiciaires.  

Interrogez la base " Soldats de Vendée. 1914-1918" 

   

Visitez le portail " Mémoire de la Guerre 1914-1918"

Projet de monument aux morts à Curzon, (Fi) 4 T 50-33 

Créé spécialement pour faciliter l'accès aux sources, l’espace dédié à la "Mémoire de la Guerre 1914-1918" aborde de multiples sujets et est enrichi régulièrement. 

Inventoriés en 2017, les papiers de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre ont ainsi permis l’ajout d’une rubrique sur la recherche d’une carte de combattant. Et l’identification d’un prisonnier de guerre et son lieu d’internement sont désormais facilités par la liste qu’en a dressée Denis Guilloteau à partir du journal "La Gazette des Ardennes", soit environ 6 000 noms de Vendéens ou de "présumés Vendéens". 

  

  

A consulter : 

  

Les enseignants souhaitant travailler aux Archives départementales avec leurs élèves sur la vie des soldats de leur commune sont invités à contacter le service éducatif des Archives

Consultez le portail " Mémoire de la Guerre 1914-1918" 

   

Le cas d’Armand Mercier, fusillé pour l’exemple en 1916

Né en 1886 à Apremont, Armand Mercier est condamné à mort en 1916 pour abandon de poste, désertion et usurpation de grade. Son cas qui pourrait être qualifié d’ubuesque s’il n’avait pas une issue tragique, a fait l’objet d’un article publié en février 2017. Il interroge sur la façon dont les soldats ont survécu au front, entre contraintes, solidarités et consentement. 

" 1916 : Armand Mercier, fusillé pour l'exemple" 

Date de publication : 09 novembre 2017

Retour en haut de page