Généa-logis : faire l’histoire de sa maison

L’exemple du Bois Jaumier (épisode 2)

Vous souhaitez en apprendre plus sur l’histoire de votre maison ? Les Archives de la Vendée viennent de mettre en ligne sur leur site internet les inventaires du cadastre de toutes les communes du département ( Inventaires et catalogues en ligne > Fisc, Hypothèques, Domaines > Cadastre). Vous y trouverez les plans du cadastre napoléonien (1re moitié du XIXe siècle) et ceux de la rénovation (entre 1932 et 1977) mais aussi les tableaux indicatifs, fiches d’état de section et matrices, utilisés par les services du cadastre jusqu’en 1980. 

Car le cadastre ne se limite pas à quelques plans. Outil de la perception de l’impôt foncier, il est aussi constitué de registres qui, faute de mise à jour des plans, permettent de retracer l’histoire de la propriété foncière. 

A travers l’exemple du village du Bois-Jaumier à Saint-Maixent-sur-Vie, découvrez quelques richesses de la documentation cadastrale. Le premier épisode retraçait l’histoire de la maison, toujours présente dans le village du Bois-Jaumier. Zoom désormais sur le moulin, signalé sur le plan napoléonien. 

Trois générations des plans cadastraux à Saint-Maixent-sur-Vie, section A, en 2018, 1933, 1830   

  

Le moulin

Pour compléter l’histoire du village du Bois Jaumier, rapide coup d’œil sur le moulin. 

Le cadastre nous apprend qu’il existe au moment de la levée des plans. Pour remonter à ses origines, ce sont d’autres outils qu’il faudra utiliser : sa présence sur la carte de Cassini [1] prouve qu’il existait déjà vers 1750… 

Carte de Cassini, vers 1750 (gallica.bnf.fr) 

  

Dans le cadastre, le tableau indicatif nous apprend que le moulin (parcelle A 78) et son cerne (parcelle A 79) appartiennent en 1831, à Laurent Doux, meunier, et consorts. 

Tableau indicatif, section A, 1831 ( 3 P 2745, vue 4) 

  

Le tableau indicatif, dressé à la création du cadastre dans la commune, liste dans l’ordre des sections (de A à …) puis des numéros de parcelles (de 1 à …), les noms des propriétaires. La recherche se poursuit ensuite dans les registres ou « matrices » : une feuille est établie pour chaque propriétaire avec l’ensemble des parcelles qu’il possède dans la commune. Un système de renvoi permet de connaitre les noms des propriétaires précédents et suivants. La matrice des propriétés foncières (3 P 2746) puis la matrice des propriétés non bâties (3 P 2749) permettent de dresser la liste des propriétaires successifs des parcelles A 78 et A 79 :  

1831-1873  Laurent DOUX, meunier, partage la copropriété avec plusieurs membres des familles DOUX et MORNET (folio 44)
1873-1901

Augustin MORNET (folio 79) pour la ½ 

Pierre TOUZEAU (folio 187) pour l’autre ½ 

1901-1932 Pierre TOUZEAU (folio 187 puis folio 200) pour la totalité

La matrice des propriétés bâties (3 P 2747-2748), ouverte en 1882, permet de retracer l’histoire du bâtiment : Pierre TOUZEAU fait agrandir ce moulin pour 1905 (AC = augmentation de construction). 

Matrice des propriétés bâties, 1882-1911, case 70 (3 P 2747) 

  

Avant de le faire démolir pour 1914. 

Matrice des propriétés bâties, 1911-1932, case 97 (3 P 2748) 

  

La maison fantôme

Quant à la maison qui fait une brève apparition sur le cadastre rénové, elle est construite en 1872 (imposée pour 1875), à cheval sur la parcelle A 77 et la parcelle A 459, gagnée sur la voie publique (et donc non signalée sur le plan). Elle est à ce titre, non seulement dans la matrice des propriétés foncières (3 P 2746, folio 188) mais aussi dans les augmentations et diminutions (3 P 3672, vue 6).  

Augmentations et diminutions, 1831-1914 ( 3 P 3672, vue 6) 

  

Divisée au moment de la rénovation, la maison située sur la parcelle A 111 est considérée comme une ruine (et n’est donc plus imposée) à compter de 1943 ; l’autre, sur la parcelle A 112, est démolie en 1955.  

Fiches d’état de section des propriétés bâties, 1933-1981 (30 W 898) 

  

Voilà retracée une partie de l’histoire du Bois Jaumier…

  

Consultez l’exemple du Bois Jaumier (épisode 1) 

Vous souhaitez consulter le cadastre de votre commune ?

Faites une  recherche sur le site des Archives de la Vendée en demandant « cadastre + nom de la commune » et consultez les inventaires.

Les plans et les tableaux indicatifs sont numérisés et accessibles en ligne. La plupart des autres registres sont consultables sous leur forme originale en salle de lecture où le personnel pourra vous guider dans votre recherche.

  

[1] Carte géométrique de la France dressée sur ordre de Louis XV par la famille Cassini (échelle environ 1 : 86 400). Elle est la première établie en s’appuyant sur une triangulation géodésique. 

Date de publication : 28 novembre 2018

Retour en haut de page