L’esprit de Mai 1968 à travers tracts et journaux

Affiche de Mai 68 (211 J 26) 

Dès le début des événements de Mai 68, Olivier Rigoir, étudiant à l'Institut de démographie de l'Université de Paris, prend conscience du caractère historique du mouvement. Il commence à collecter plusieurs centaines de tracts émis, parfois en très petit nombre, par les étudiants principalement, ainsi que par le monde politique, syndical et ouvrier. Un à un, il prend soin de les dater. L'ensemble des acteurs du mouvement est ainsi représenté, même si la différence de volume de chaque dossier révèle l'engagement du collecteur, de son réseau et du hasard de ses rencontres. 

Les tracts provenant du monde étudiant, notamment ceux émis par la faculté de droit et sciences économiques, forment l’ensemble le plus important. Quelle que soit leur tendance, ils témoignent de l’effervescence des débats et de la volonté d'expérimenter la démocratie directe. 

Parmi les documents réunis par Olivier Rigoir, les journaux engagés occupent une place importante. A ce fonds initial, viennent s'ajouter des publications (ouvrages et périodiques) éditées " à chaud " ou à l'occasion de l'anniversaire des événements. Ils permettent de suivre le déroulement des événements au jour le jour et de mesurer le rôle qu’y jouent les médias. 

Le mouvement de Mai 68 fut aussi une source d'inspiration pour les écrivains et les artistes, confirmés ou d'un jour. Présents dans le fonds, quelques poèmes, pièces de théâtre, chansons et recueils d'affiches et de graffitis apposés sur les murs de Paris en témoignent. 

Ce bel ensemble fait revivre, de l’intérieur, ces semaines qui bouleversèrent l’enseignement et, bien au-delà, la vie sociale, politique et intellectuelle de notre pays. 

Découvrez la collection de tracts et d’imprimés sur Mai 68, réunie par Olivier Rigoir entre 1966 et 2008 

Date de publication : 06 septembre 2017

Retour en haut de page