Les archives de la guerre de Vendée conservées aux Archives nationales : 22500 images en ligne !

Injonction au lecteur d’hier et d’aujourd’hui placée en tête de la correspondance du représentant Lequinio ( AN D III 353/21, vue 3

Sous-séries AF/II, BB/3, F/7, W…, les historiens de la guerre de Vendée citent très souvent ces références dans leurs publications. Et pour cause, elles contiennent des sources essentielles, celles des organes centraux du pouvoir sous la Révolution : Comité de Salut public, Comité de Sûreté générale, Tribunal révolutionnaire, mais aussi ministères de la Justice, de l’Intérieur et comités des assemblées révolutionnaires. 

Plus de  13 300 pièces relatives à la guerre de Vendée et issues de ces fonds conservés aux Archives nationales, soit 4,5 mètres linéaires d’archives, sont désormais en ligne sur le site des Archives de la Vendée. 

  

Leur numérisation s’inscrit dans le cadre d'une convention de partenariat signée entre le Département de la Vendée et les Archives nationales représentées par leur directrice, Françoise Banat-Berger. Sa mise en œuvre a bénéficié, aux Archives nationales, du suivi continu d’Emmanuel Rousseau, directeur des fonds, mais aussi de celui des responsables des séries d’archives concernées( 1).  

  

Passeport accordé par un officier de l’Armée catholique et royale à un prisonnier de guerre renvoyé chez lui, 10 juin 1793 ( AN W 7/6, vue 4

Les archives portant sur la guerre de Vendée conservées aux Archives nationales ont fait l’objet en 2013 d’un guide des sources, disponible en ligne sur ce site. Son auteur, Jacques Hussenet, y recense plus de 400 références. Parmi celles-ci, 86 articles répartis en 17 sous-séries d’archives ont été choisis en vue d’être analysés et numérisés. A ce jour, 78 sont en ligne ; les huit derniers le seront d’ici la fin de l’année( 2). C’est également à Jacques Hussenet que l’on doit la description détaillée de l’intégralité des articles sélectionnés, réalisée aux Archives nationales, à partir des originaux. La numérisation en couleur, suivie du contrôle de la qualité de chaque image s’est ensuite effectuée aux Archives de la Vendée.   

  

L’intérêt des archives numérisées est majeur à bien des égards. Elles nous donnent à voir et à comprendre la politique mise en œuvre par les principaux acteurs du pouvoir sous la Révolution : des premières réactions des autorités locales face aux troubles des années 1791-1792 aux mesures prises par les tout-puissants représentants du peuple en mission tels que Carrier, Lequinio ou Francastel, en passant par les sentences des commissions militaires et du Tribunal révolutionnaire. Les 1583 notices décrivant les archives sont très riches en informations, et leur interrogation par le moteur de recherche du site permet de cibler les recherches. A titre indicatif, des repères chronologiques et thématiques sont donnés ci-dessous :  

  

  • Situation pré-insurrectionnelle des années 1791-1792 en Bas-Poitou, dans les Mauges et le Bressuirais : sous-série D/XXIX (Comité des rapports de la Constituante) et  F/7/3682/1, F/7/3690/1, F/7/3695/1 (Police générale).
  • Grandes étapes de la guerre de Vendée : des premières semaines de l’insurrection à l’échec des Vendéens devant Nantes, mars-juin 1793 (F/7/4575 ; AF/II/265/A-266 et AF/II/278-280), de la Virée de Galerne à l’écrasement de l’armée vendéenne dans les marais de Savenay, octobre-décembre 1793 (AF/II/268, 275-277), la paix de la Jaunaye, février 1795 (AF/II/270/A et AF/II/280)
  • Tentatives de reprise de la guerre : l’échec du débarquement des émigrés dans la baie de Quiberon, juin-juillet 1795 (AF/II/270/B et AF/II/280), la reprise des hostilités par Charette et Stofflet, juillet 1795 (AF/II/270/B et AF/II/280).
  • Action des représentants en mission investis par la Convention de pouvoirs illimités dans les départements et près des armées : sous-séries AF/II, D/III
  • Patriotes qui approuvent les Constitutions de 1793 et de l’an III : sous-série B/II
  • Civils condamnés à mort par les tribunaux militaires et criminels : sous-série BB/3
  • Arrêté du Comité de Salut public nommant le général Turreau à la tête de l’armée de l’Ouest, 7 frimaire an II (27 novembre 1793, AN AFII 278/38, vue 9

    Rouages de la Terreur à Nantes et noyades de prêtres et de Vendéens : procès du représentant Carrier, du Comité révolutionnaire de Nantes et de Phélippes-Tronjolly, ancien président du Tribunal criminel et révolutionnaire de la Loire-Inférieure (Comité de Sûreté générale : F/7/4634 ; Tribunal révolutionnaire : W/70-71, 493) 
  • Affaire des 132 Nantais envoyés par Carrier devant le Tribunal révolutionnaire, arrivés 94 survivants du voyage à Paris et acquittés (Comité de Sûreté générale : F/7/4422 ; Tribunal révolutionnaire : W/113-114, 449) 
  • Procès de six généraux républicains devant le Tribunal révolutionnaire : Duhoux, Sandoz, Biron, Marcé, Quétineau et Beysser (sous-série W)
  • Vendéens traduits devant le Tribunal révolutionnaire : notables des Comités provisoires de Saumur et de Fontenay-le-Comte ; François-Jean Pichard dit Dupage, ancien procureur-général-syndic de la Vendée ; Jean-Antoine Vial, ancien maire de Chalonnes-sur-Loire ; Marthe Pouillé, originaire des Deux-Sèvres, accusée de diffuser des documents émanant du Conseil supérieur de Châtillon-sur-Sèvre ainsi que des habitants des Mauges, du Saumurois et des Ponts-de-Cé accusés de complicité avec les insurgés (sous-série W)
  • Situation administrative et politique de la Vendée et des départements limitrophes de 1790 à 1800 : sous-série F/1 (ministère de l’Intérieur) et F/7/3682/1, F/7/3690/1 et F/7/3695/1 (Police générale)
  • Situation des prêtres réfractaires en 1796 : sous-série F/19
  • Pièces vendéennes saisies pour le Comité de Salut public (D/XLII/3 : 182 lettres de chefs vendéens ; AF/II/277) et pour le Tribunal révolutionnaire (W/7, 279, 468 : pièces des Comités provisoires de Saumur et de Fontenay).

  

Les Archives de la Vendée ont déjà procédé en 2011 à la numérisation des archives de la guerre de Vendée conservées au Service historique de la Défense. Il s’agit d’archives militaires provenant du ministère de la Guerre : correspondance avec les généraux de 1793 à 1796, effectifs des troupes républicaines présentes en Vendée, jugements des commissions militaires et listes des anciens combattants de l'armée catholique et royale récompensés sous la Restauration. La publication des archives des organes centraux de l’Etat conservées aux Archives nationales constitue un apport majeur pour nourrir l’histoire de la guerre de Vendée des sources nécessaires à sa compréhension. La guerre de Vendée ne manque plus de sources, essentiellement républicaines et plus rarement vendéennes, offertes désormais à la consultation de tous. 

Consulter les archives de la guerre de Vendée conservées aux Archives nationales 

   

  

(1). Marion Veyssière, responsable du Département de la Justice et de l’Intérieur ; Samuel Gibiat, responsable du Département de l’Exécutif et du Législatif, assisté de Cécile Robin ; Geneviève Profit et Henri Pinoteau, conservateurs au Département de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et de l’Agriculture ; Pascal Riviale, chargé d’études documentaires au Département de l’Education, de la Culture et des Affaires sociales, Amable Sablon du Corail, responsable du Département du Moyen Age et de l’Ancien Régime, et Isabelle Aristide, responsable du Département des archives privées. 

(2). F/10/268, F/12/154451, F/13/1822, 220AP/1, M/669, T/492, AD/XVIIIc/251 et AD/XVIIIc/306 

Date de publication : 28 novembre 2017

Retour en haut de page