Aidez les Archives en identifiant des photos anciennes

Une des photos à localiser. Reconnaissez-vous ce lieu ? 

Il y a des photographies tristement muettes. Deux billets appelant à identifier des visages ou des lieux inconnus, issus du remarquable fonds de photographies déposé aux Archives de Vendée par la famille Chatelain de Sigournais, ont été publiés sur le L@boratoire des internautes. Pourrez-vous aider les Archives à reconnaître des personnes ou des édifices, ou bien à débusquer des indices ? 

  

Depuis 1855, la famille Chatelain réside au château de la Jordronnière, à Sigournais. Diverses passions animent ses membres, comme la musique, le dessin, la politique, l’agriculture ou bien encore les voyages. Pourtant, leur loisir préféré semble être la photographie. En témoignent plus de 2330 plaques de verre déposées aux Archives départementales, où elles constituent le fonds Chatelain (156 J) actuellement en cours de classement. 

  

Ernest Chatelain (1838-1906), diplômé de l’école centrale des Arts et Manufactures de Paris, élabore lui-même les plans pour l’aménagement de son château, avec un grand souci du détail, de la perspective et de l’image. Il est le premier à pratiquer la photographie. Dans un premier temps, il exerce cet art avec les membres de la famille, les amis, les domestiques et les métayers. Ensuite, son fils, Louis (1870-1938) et son petit-fils, André (1901-1973), initiés à cette pratique, étendent les sujets de leurs clichés à d’autres thèmes, comme celui de l’agriculture. 

  

Des amis des Chatelain en visite dans le parc de la Jordronnière. Saurez-vous les identifier ? 

Le premier billet regroupe des portraits anonymes d’habitants de Sigournais et de ses environs, ainsi que des amis en visite chez les Chatelain. Saurez-vous les identifier ? 

Les Chatelain, trois générations de photographes à Sigournais 

  

Le second rassemble des clichés des demeures bourgeoises, édifices religieux et ouvrages d’art qui ne sont pas identifiés. Réussirez-vous à les localiser ? 

L’exploration du territoire français à travers l’objectif des Chatelain de Sigournais 

  

Par avance, merci pour votre aide. 

Date de publication : 14 septembre 2016

Retour en haut de page