Congrégations de Vendée : une nouvelle base nominative sur le site des Archives de la Vendée

La nouvelle base nominative mise à la disposition des internautes s'intitule Congrégations de Vendée. Réalisée pour accueillir les dépouillements des documents recensant les religieuses et religieux faisant partie de congrégations dont la maison-mère est en Vendée, cette base est, à son ouverture, entièrement consacrée aux Filles de la Sagesse ayant fait profession depuis 1703 jusqu'en 1931, soit plus de    13 700 soeurs

C’est dans le cadre du partenariat passé entre le Département et cette congrégation que les Archives ont pu numériser certains registres ; et l’opiniâtreté de Jacques Rivière, l’un des fidèles contributeurs que comptent les Archives, a eu raison de leur dépouillement en un temps record ! Qu'il en soit ici vivement remercié.   

    

  

Evêché des Cayes : sœurs au milieu des pauvres qu’elles assistent, Haïti, 1935 (FdlS) 

Sur le modèle de Noms de Vendée, Congrégations de Vendée permet d’interroger une base de 13 700 noms civils ou de religion. Le bouton "Matricule" renvoie aux registres du même nom qui contiennent les données d’état civil, les nom et profession des parents ainsi que les dates auxquelles les sœurs ont prononcé leurs vœux (ces informations étant récapitulées dans la fiche « Détails »). Dates de décès ou de sortie, le cas échéant, peuvent être précisées. Le bouton "Obédiences" révèle les différents emplois ou lieux d'affectation des religieuses. 

On peut également faire une recherche géographique, à l’aide du menu déroulant qui récapitule tous les lieux de naissance relevés, quel que soit le pays concerné, ou à partir de la carte cliquable, si la sœur est d’origine vendéenne ou des départements voisins de la Vendée. 

La maison-mère des Filles de la Sagesse est à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en Vendée, une situation aux confins de deux provinces, trois départements et autant de diocèses. Dès l’origine, la congrégation se développe dans un grand arc occidental, de la Bretagne à l’Aunis, d’où un recrutement très diversifié, qui s’étend au département du Nord au XIXe siècle, les soeurs y ouvrant de nombreuses œuvres. 

En route pour la réserve, Canada, Atikameg, années 1950 (FdlS) 

Pour la période qui nous intéresse, 1229 religieuses sont nées en Vendée, 1900 dans le Morbihan, département le plus représenté de la Bretagne. Les Filles de la Sagesse s’implantent aussi très rapidement dans les autres pays d’Europe, en Haïti (dès 1875) et en Amérique du Nord notamment : 290 religieuses sont nées au Canada, 158 en Italie. 

Cette base est bien entendue ouverte aux corrections éventuelles ou aux enrichissements. Souhaitons qu’elle accueille également les relevés nominatifs émanant d’autres congrégations. 

Consulter la base Congrégations de Vendée 

   

Retrouvez l'inventaire des  archives des Filles de la Sagesse déjà en ligne qui permet de suivre  l'histoire des oeuvres de cette congrégation créées aux quatre coins du monde. De nombreuses photos illustrent également cette histoire : elles sont en cours de numérisation et seront bientôt diffusées. 

Date de publication : 14 décembre 2017

Retour en haut de page