Fêtes des fleurs filmées à La Roche-sur-Yon, 1954-1958

Cent-cinquantenaire de La Roche-sur-Yon en 1954 : char de l'Aiglon ( 1Num266/4

Parmi les nombreuses manifestations filmées par Jean Trichereau, passionné de photos et cinéaste amateur, figurent celles du cent-cinquantenaire de La Roche-sur-Yon en 1954 et celles des fêtes des fleurs de 1956 et 1958. Ses films déposés par sa fille, Colette Buton, aux Archives départementales partenaires de la Cinémathèque de Vendée retracent entre autres les festivités qui se sont déroulées au chef-lieu du département et redonnent l’opportunité d’entrapercevoir les rues et quartiers de La Roche-sur-Yon à cette époque. 

La fête des fleurs organisée par le comité des fêtes de La Roche-sur-Yon se déroule sur deux jours. Diverses animations sont proposées au public le samedi, avec retraite aux flambeaux le soir sur la place Napoléon. Le dimanche, un corso fleuri en rapport avec le thème choisi par le comité parcourt les rues de la ville, et un palmarès des plus beaux chars vient récompenser les semaines d’efforts des bénévoles pour leur réalisation. 

1954 : cent-cinquantenaire de La Roche-sur-Yon  

En cette année 1954, la municipalité se doit de fêter dignement le cent-cinquantenaire de l’érection de la ville en préfecture par Napoléon, et le thème imposé pour la confection des chars par le comité des fêtes est bien entendu en lien direct avec le célébrissime empereur. 

Samedi 22 mai : le défilé militaire du 93e régiment d’infanterie, anciennement cantonné à la caserne Travot de la ville, est honoré par le préfet Jean Perreau-Pradier, le maire Léon Tapon, le président du Conseil général Auguste Durand et les autorités civiles, militaires et religieuses (Napoléon au soir de Wagram s’adressait aux soldats du 93e en ces termes : "A de tels hommes, rien d’impossible"). Ce même régiment donne le soir un concert d’adieu dans le parc de la préfecture, suivi d’un feu d’artifice et d’un bal populaire. 

Dimanche 23 mai : le rassemblement des quinze sociétés de musique et des douze chars réalisés par les sociétés yonnaises et environnantes se fait dans la cour de la gare en début d’après-midi. A 15 h, le cortège "historique" s’ébranle et sillonne les rues du centre-ville de La Roche-sur-Yon jusqu’à la place Napoléon. A 18 h, le corso final passe devant un jury et des personnalités qui décernent entre autres le prix d’excellence à l’un des chars. En fin de soirée, une réception est organisée à l’hôtel de ville par le maire, et "l’impératrice" du jour (Renée Fortin) ainsi que ses demoiselles d’honneur se voient remettre un bijou. 

1956, 1958 : fêtes des fleurs 

10 juin 1956 : le programme de la fête des fleurs est intitulé « Sports, jeux et fleurs ». Malgré la pluie, une foule considérable s’est déplacée. Le char des reines de La Roche-sur-Yon et des Sables-d’Olonne a été réalisé par l’artiste peintre André Nauleau, aidé du personnel municipal. Corso, réception des reines à la mairie et bal à l’hôtel de l’Europe clôturent la journée. 

22 juin 1958 : au lendemain du festival folklorique proposé aux Yonnais dans le cadre de cette manifestation, les trente chars préparés sur le thème « Poèmes et ballades fleuris » vont attirer plusieurs dizaines de milliers de spectateurs et ainsi battre tous les records d’affluence. Certains d’entre eux ont nécessité plus de 20.000 fleurs naturelles. Le char des impératrices, dessiné par André Nauleau, représente la salle du trône du château de Fontainebleau et marque le cent-cinquantenaire de la visite de la ville, le 8 août 1808, par Napoléon et l’impératrice Joséphine. Pour le corso final, le premier prix est attribué au char « L’Enfer ». S’ensuivent la réception habituelle à l’hôtel de ville, le bal de clôture et la fête foraine. 

  

Des photographies des fêtes des fleurs à La Roche-sur-Yon (issues du fonds Jacques Romain, 1 Num 266) figurent déjà sur le site des Archives départementales et cet extrait de film présenté se rajoute  à ceux précédemment mis en ligne.

Date de publication : 28 mai 2015

Retour en haut de page