Jean Robuchon, un Fontenaisien voyageur et photographe

Jean Robuchon (à droite) et son père François, en 1926 (40 Fi 2 218/4) 

Jean Robuchon (1896-1976), avocat fontenaisien féru d’histoire locale, est également un grand voyageur, comme en témoignent ses quelque 1900 clichés  présentés en ligneAvec sa première épouse, Marthe Guillon, il sillonne et immortalise sur plaque de verre la Vendée (environ 300 photos), la France (1450 photos) et l’étranger (100 photos). Suivez leurs voyages à travers les clichés pris entre 1922 et 1935 ! 

Né en 1896 à Paris, Jean Louis Eugène Robuchon revient vivre avec ses parents en Vendée sur les terres de sa famille paternelle, à L’Orbrie, où son père est maire de 1919 à 1925. Au retour de la Première Guerre mondiale, il s’établit dans le Sud-Vendée, épouse Marthe Guillon, de Saint-Pierre-le-Vieux, et devient avocat à Fontenay-le-Comte. 

Côté public, c’est un notable respecté qui occupe de nombreuses responsabilités au barreau de la Vendée, à la Mutualité française et au sein du Syndicat d’initiative de Fontenay. Côté privé, c’est un homme curieux qui s’intéresse à l’histoire et semble partager la même passion pour la photographie que son lointain cousin, Jules-César Robuchon. Ce dernier a réalisé de nombreux clichés qui ont servi à l’édition de cartes postales déjà présentées dans un inventaire

Les clichés de Jean Robuchon révèlent son goût pour les voyages en Vendée et dans tout l’hexagone, parfois même au-delà des frontières. Le nombre important de plaques de verre illustrant certaines destinations manifeste son intérêt pour la Bretagne et les excursions en montagne, en particulier dans les Pyrénées. La plupart des plaques de verre sont légendées ou ont pu être identifiées, notamment grâce aux internautes – un grand merci à eux – mais quelques sites photographiés restent non localisés. Saurez-vous les reconnaître sur le L@boratoire des internautes ? 

Ses photographies du département se concentrent autour de Fontenay-le-Comte, ville où il réside de 1920 jusqu’à sa mort le 12 janvier 1976.  Sont également représentées des communes de la côte, principalement Les Sables-d’Olonne, du bocage (cantons des Herbiers, de Mortagne-sur-Sèvre, de Pouzauges et de La Châtaigneraie) et autour de Luçon. 

Ces 1900 vues viennent s’ajouter aux 6000 photographies déjà en ligne sur le site des Archives de la Vendée. Voici quelques-uns des inventaires qui en proposent : Collection de dessins, estampes et photographies isolés, Photographies et cartes postales de la famille Bujeaud, Fonds Lemounier, Fonds Jacques Romain, Collection d’Emile Brethé

Consulter l'inventaire des photographies de Jean Robuchon (1922-1934) 

   

Le massif pyrénéen du Vignemale, en 1928 (40 Fi 2 201/9) 

La construction de la passerelle à Fontenay-le-Comte, à l’hiver 1925-1926 (40 Fi 2 509/2) 

  

  

  

  

  

  

La récolte du varech sur la plage, aux Sables-d’Olonne en 1921(40 Fi 2 546/2) 

Le phare d'Eckmühl, dans le Finistère, en 1926 (40 Fi 2 104) 

  

  

  

  

  

  

  

Jean et Marthe à bord du ferry de Jersey, en 1928 (40 Fi 2 580/19) 

Une cordée en montagne(40 Fi 2 206/3) 

Date de publication : 23 septembre 2015

Retour en haut de page