2014

Un nouveau film en ligne : la course inaugurale du circuit de vitesse de la Rudelière en juillet 1951

Le circuit de vitesse flambant neuf de la Rudelière, aux Sables-d’Olonne, accueille les 21 et 22 juillet 1951 des pilotes chevronnés de motocyclette et de formule 2. L’effervescence règne en cette veille de compétition : de nombreux curieux sont venus assister à la présentation des bolides et aux premiers essais. Trois champions de France y participent : Jean Behra, Robert Manzon, Yves Giraud-Cabantous, et côtoient Maurice Trintignant, José Scaron, Georges Monneret…, autres grands noms de ces sports mécaniques. 

Paul Dehergne, spectateur de cette première édition, a immortalisé les différents aspects du parcours et les compétiteurs à bord de leur monoplace. Ce cinéaste amateur a filmé de nombreuses manifestations religieuses et civiles entre 1930 et 1950 réunies dans son fonds coté 44 Ci. 

Rubrique : Mise en ligne (15 oct. 2014)

Faire et défaire… ou l’histoire du temple de Fontenay

Fontenay-le-Comte, capitale du Bas-Poitou, cité des beaux esprits dans ce XVIe siècle naissant, participe de ce mouvement qui voit naître la société moderne.S’appuyant sur ce besoin d’émancipation intellectuelle et religieuse, le protestantisme y fait florès. Les conflits qui opposent catholiques et protestants tout au long des XVIe et XVIIe siècles marquent la ville de leur empreinte, et tout particulièrement un bâtiment emblématique : le temple des réformés. 

Rubrique : Mise en ligne (8 octobre 2014)

La restauration, épisode 2

Un savoir-faire qui a des principes

Les Archives de la Vendée poursuivent la diffusion de leur série d’épisodes relatifs à la restauration. Le premier publié en juillet dernier montrait les altérations les plus fréquentes du papier avant tout travaux de restauration : déformations, déchirures, lacunes, feuillets collés, fragilité causée par le développement de moisissures. 

Le deuxième épisode est consacré à la déontologie de la restauration, c’est-à-dire aux règles qui régissent ce savoir-faire.  

(octobre 2014)

Les cartes postales font leur rentrée !

En cette période de rentrée scolaire, la collection de cartes postales isolées des Archives de la Vendée voit arriver dans ses rangs plus de 1000 nouveaux éléments. 

Désormais y figurent près de 6900 cartes postales représentant 241 communes de Vendée, Le Langon, Saint-Martin-des-Tilleuls et Sainte-Radégonde-des-Noyers étant maintenant illustrées. De nombreuses communes ont été enrichies lors de cette mise à jour, à l’instar de Luçon, Saint-Michel-en-l’Herm ou Triaize. 

Rubrique : Mise en ligne (24 septembre 2014)

                                                                  

70 ans après la Libération, se souvenir de l'effort de paix d'Hélène de Suzannet

Les Archives de la Vendée mettent en ligne cette semaine une singulière page d’histoire. Il s’agit d’un article publié, en 1946, par Hélène de Suzannet en une de la grande presse sous ce titre : « Les aspects humains de la question allemande ». 

Le 17 septembre 1944, il y a 70 ans, la Vendée était libérée. Mais le temps de la paix et de la réconciliation franco-allemande était encore loin. Dans ce contexte, souvenons-nous de l'effort de paix d'Hélène de Suzannet. 

(septembre 2014)

Fête de la mer et Bénédiction des thoniers et sardiniers aux Sables-d'Olonne dans les années 1930

Créée en 1929 à l’initiative du chanoine de Martrin-Donos, archiprêtre de Notre-Dame des Sables-d’Olonne, et de l'abbé Richard, curé de Saint-Nicolas de la Chaume, la Fête de la mer et Bénédiction des thoniers et sardiniers s’est déroulée tous les ans dans le port et la rade des Sables-d’Olonne jusqu'en 1957. 

Les images saisies par la caméra de Paul Dehergne font revivre les éditions des 18 juin 1933 et 1939 de cette manifestation très populaire (44 Ci 5, 9). 

Rubrique : Mise en ligne (3 septembre 2014)

Août 14, la France entre en guerre : l’annonce sur les plages vendéennes

Le 5 août 1914, ce prospectus est distribué sur le port et dans les rues de Croix-de-Vie : il confirme que la guerre est officialisée entre la France et l’Allemagne. La population n’est pas surprise, elle s’en doutait, elle le craignait… 

Si un tract se définit toujours comme une littérature de l'instant, il est aussi une source historique sans équivalent et surtout sans intermédiaire pour ses lecteurs, contemporains directement interpellés ou historiens vivant quelques années plus tard. Que nous apprend celui-ci ? 

Le Centenaire de la Grande Guerre aux Archives de la Vendée

Cette dépêche témoigne de la variété des sources d’information qui ont circulé pendant la guerre. Les papiers de famille prêtés aux Archives à l’occasion de l’opération nationale de collecte offrent également de remarquables exemples de témoignages écrits sur le conflit ( lettres, cartes postales, photographies, etc.) La description et la numérisation des pièces se poursuivent, comme en rend compte périodiquement l’actualité du site.

Avec la mise en ligne de la dernière tranche ( classes 1916 à 1921), les matricules militaires de l'ensemble des soldats engagés pendant la Première Guerre mondiale sont désormais consultables sur le site des Archives.

Découvrez la carrière militaire des soldats du 1er conflit mondial

La restauration, épisode 1

Le papier dans tous ses états

Le papier reste jusqu’à nos jours le support principal des archives, et l’une des missions fondamentales de l’archiviste est d’assurer sa conservation. Cela passe d’abord par des conditions environnementales optimales. Ainsi les archives sont-elles conservées dans des salles au climat stable, la température est maintenue autour de 18° et le taux d’hygrométrie autour de 55 %. 

Ces mesures sont indispensables pour assurer la meilleure conservation possible des archives, mais parfois cela s’avère insuffisant. En effet lorsqu’un document est dégradé, une intervention directe sur celui-ci devient nécessaire. La restauration commence alors… 

(juillet 2014)

Le souhait inaccessible de Chaissac

Gaston Chaissac arrive en Vendée en 1942, après son mariage avec Camille Guibert, d’origine vendéenne. Le couple s’installe alors à Vix, où Camille est institutrice. C’est là que nait Annie, leur fille. 

Il peint, sculpte, écrit même, mais son art, non reconnu encore, ne le fait pas vivre. Son métier de cordonnier non plus car les clients, comme la matière première en cette période de guerre, se font rares. Dès son arrivée à Vix, il adresse des demandes à l’administration pour être employé comme palefrenier auprès des haras nationaux. 

(juillet 2014)

Brésil vs. Vendée… dans la littérature

Ce n’est pas l’affiche inédite d’un quart de finale du Mondial que les Archives de la Vendée vous invitent à découvrir cette semaine, mais une sélection d’ouvrages qui évoquent les relations tissées entre ce pays-continent et le département. 

Ces liens sont de deux types : ce sont d’abord les voyages de pionniers, militaires ou aventuriers, partis à la découverte du Nouveau Monde ; c’est aussi le souvenir de la guerre de Vendée qui surgit un siècle plus tard dans le Nordeste.  

(juillet 2014)
Retour en haut de page