Août 14, la France entre en guerre : l’annonce sur les plages vendéennes

1 J 1830 (cliquez sur l'image, puis utilisez la touche Ctrl et la molette pour zoomer) 

Le 5 août 1914, ce prospectus est distribué sur le port et dans les rues de Croix-de-Vie : il confirme que la guerre est officialisée entre la France et l’Allemagne. La population n’est pas surprise, elle s’en doutait, elle le craignait… 

Pourtant l’été était beau : les moissons étaient rentrées, le bal du 14 juillet avait attiré les danseurs, le belge Philippe Thys avait gagné le Tour de France et les estivants profitaient des bains de mer. Mais quand l’affiche de la mobilisation est apposée, le 1er août 1914, les Vendéens savent que la paix est terminée. Le 2 août, l’état de siège est décrété ; le 3, l’Allemagne déclare la guerre à la France ; le 4, Viviani, président du Conseil, donne lecture aux Chambres du message de Raymond Poincaré qui fait appel à « l’union sacrée », et le Parlement adopte plusieurs lois spéciales nécessaires à l'état de guerre. 

Ce tract, intitulé Dépêches particulières, est imprimé d’un seul côté. Il est sorti en urgence des presses de l’Imprimerie moderne basée à Saint-Gilles. Y a-t-il eu d’autres tirages ailleurs ? D’autres dépêches ont-elles suivies ? Nous l’ignorons. Ce document fragile et humble semble être destiné à la poubelle plutôt qu’à une conservation dans des archives, d’où sa rareté. 

Le prospectus relate les événements internationaux des 3 et 4 août, notamment le refus de l’ultimatum par la Belgique et la mobilisation de la flotte anglaise. Personne n’imagine alors la violence des combats à venir. Parmi les premières mesures mises en place par le gouvernement figure un décret concernant les étrangers : la destruction, ordonnée à Croix-de-Vie, des affiches vantant des marques de pays ennemis en est une illustration (bien que Maggi soit une marque suisse !). 

L’Agence Havas qui édite cette annonce est la plus ancienne agence de presse au monde. Elle fut créée en 1832 par Charles-Louis Havas. L'activité d'origine de cette petite entreprise parisienne consiste à importer et à traduire les nouvelles données par les journaux étrangers, et à compiler celles données par les journaux français. Devenue indispensable à l’activité des journalistes et des agents de l'État, l’entreprise étend son réseau de correspondants à l'étranger et utilise les moyens de communication les plus modernes. En septembre 1914, face à l’avancée allemande, elle quitte ses locaux parisiens pour Bordeaux.  

Le Centenaire de la Grande Guerre aux Archives de la Vendée

Cette dépêche témoigne de la variété des sources d’information qui ont circulé pendant la guerre. Les papiers de famille prêtés aux Archives à l’occasion de l’opération nationale de collecte offrent également de remarquables exemples de témoignages écrits sur le conflit ( lettres, cartes postales, photographies, etc.) La description et la numérisation des pièces se poursuivent, comme en rend compte périodiquement l’actualité du site.

Avec la mise en ligne de la dernière tranche ( classes 1916 à 1921), les matricules militaires de l'ensemble des soldats engagés pendant la Première Guerre mondiale sont désormais consultables sur le site des Archives.

Découvrez la carrière militaire des soldats du 1er conflit mondial

Date de publication : 05 août 2014

Retour en haut de page