Archives privées : des entrées de documents à signaler

Général Charette 

Acquisitions ou dons, de nouvelles pièces d’archives ont intégré les collections départementales en 2014. Comme chaque année, l’inventaire des  Pièces isolées a été enrichi de nouvelles notices correspondant aux entrées récentes. En voici quelques exemples. 

  

DES ACQUISITIONS :

Charette organise la Vendée 

Règlement général en 15 articles sur l'organisation de la Vendée édicté par Charette, le 15 juillet 1794 (copie conforme du secrétaire du conseil, Bousseau ; note de Gillier, vicaire desservant de Legé, précisant qu'il l'a lu au prône du 3 août 1794). 

( 1 J 2054

  

Bien avant de conspirer contre Napoléon, le général Malet dénonce une conspiration de la Vendée. 

"Notes sur le département de la Vendée, extraites des différents rapports faits au ministre de la Guerre et au général commandant la 12e division, à la fin de l'an 12 et au commencement de l'an 13, par le général Malet, commandant pour lors dans ce département". 

Dans cette note de synthèse signée de sa main, le général Malet dénonce les troubles qui menacent toujours la tranquillité du département : des transports de plomb vers différentes communes du bocage, la "fermentation sourde entretenue par les agents de l'Angleterre" et différents rassemblements d'agitateurs. Il accuse le préfet Merlet de vouloir cacher au gouvernement la véritable situation du département. 

( 1 J 2055

  

Sceau de Pierre Mainart, seigneur de la Bénastonnière (1 J 2046) 

Un nouveau dossier de l’érudit Benjamin Fillon 

Etude généalogique sur la famille Maynard, réalisée par Benjamin Fillon à partir des documents originaux qu'il a recueillis ou consultés. Notes, signature et date sont de Fillon tandis que le texte semble d'une autre main. Le tout est rédigé en forme de lettre et adressé à Gaston de Maynard ; Fontenay-le-Comte, 20 septembre 1855. - 26 p. ms. et calque du sceau de Pierre Mainart, sieur de la Bénastonière, capitaine pour le Prince noir du château de Mareuil (1365). 

( 1 J 2046

   

  

  

  

DES DONS :

Des instituteurs de la région parisienne au secours de l’école laïque en Vendée 

Action menée par les écoles d’Asnières (Asnières-sur-Seine, Hauts-de-Seine), à l’instigation de Jean Maitron, alors instituteur de l’école "du Centre" de cette ville, en faveur de l’école publique d’Apremont, en conflit avec la municipalité et en manque de ressources : correspondance entre les instituteurs d’Apremont, Limousin et Nauleau, et Jean Maitron, tracts, collecte auprès des enseignants, bilan financier du soutien, 1950-1951. 

Don Maitron, (1 J 2653)  

  

Des archives de la Marronnière 

Pièces familiales et archives seigneuriales : 

- Succession de Marguerite de La Voyrie, veuve en premières noces d'André Massé, seigneur des Longeais et de la Noue, 1731 ; succession de Louise Aymon de Belleville, veuve de Louis Jaillard, chevalier, seigneur de la Marronnière, héritière par représentation de Jacques-André Massé, seigneur de la Noue et des Longeais, et subdivision de cette succession, 1777. 

- Supplique de Louis Paul André Jaillard, chevalier seigneur des Forges, de la Marronnière, des Granges (Saint-Jean-de-Monts), et du Bois-Cathus, (Saint-Gervais, Saint-Urbain), dans l'affaire qui l'oppose aux Macé de La Rudelière au sujet de l'office de lieutenant de l'amirauté des Sables-d'Olonne appartenant précédemment au sieur Dupleix, dont sa femme, Jeanne Duplex est héritière, 1780 ; autre supplique au sujet de la vente de la seigneurie de Mont Fermaud (Fermand), 1783. 

- Mémoire rédigé par le citoyen de Bessay dans la procédure qui l'oppose à Rose de Bessay, sa tante, au sujet de la métairie de la Guittière (obtenue par partage), sur Saint-Hilaire-de-Riez, [an VII] ; pièces du dossier de Marie Jeanne Louise Aimée Jaillard, veuve de Bessay, épouse en secondes noces de François d'Auber, chevalier de Peyrelongue, pour recouvrer ses droits après sa demande de radiation de la liste des émigrés, 1801-1807. 

- Déclarations roturières rendues à la seigneurie de la Noue-Martin (Saint-Hilaire-de-Talmont), 1671, 1684, 1717, 1749 ; extrait de l'aveu rendu au baron de La Garnache par Urbaine de Launay, veuve de Nicolas de Sainte-Marthe, lieutenant-général en la sénéchaussée et présidial de Poitiers, pour les fiefs des Granges et Cathus (Saint-Jean-de-Monts, Saint-Gervais, Saint-Urbain), 1650. 

Don Barrault, (1 J 2657)  

  

Des fonds d’archives, de métrage et d’époque variés, ont également été confiés aux Archives de la Vendée l’année dernière. Ils feront l’objet d’une prochaine actualité. 

Date de publication : 05 février 2015

Retour en haut de page