La restauration, épisode 4

Avant sa restauration, cette affiche était en deux morceaux qui ont été réunis (Fi 1 W 52-7) 

Trains et travaux récents (avril 2015)

Attention ! « Un train peut en cacher un autre », peut-on encore lire, ici et là, le long de voies ferrées. Mais pas de danger dans le cas qui nous occupe car le train en question ne comprend que des archives. De quoi s’agit-il ? 

En restauration, un train est constitué d’un ou plusieurs lots de documents, chaque lot étant le plus homogène possible : mêmes caractéristiques de formats, de matériaux et de dégradations. Un lot peut ainsi contenir des liasses de papier chiffon manuscrites ou des volumes reliés imprimés ou bien encore des plans aquarellés sur papier calque… Le choix des restaurations à entreprendre et leur objectif se font alors d’une manière cohérente par lot : intervention minimale avant une numérisation ou intervention de consolidation et de doublage en vue d’une consultation. Illustrons ces choix par des travaux récemment menés. 

  

Restauration avant numérisation : l'exemple des registres paroissiaux 

Ces dernières années, la numérisation a fait évoluer les pratiques de la restauration et, à ce titre, les registres paroissiaux en sont une bonne illustration. Rappelons que pour préserver les originaux des nombreuses manipulations dues à leur communication, les registres paroissiaux restaurés ou non ont d’abord fait l’objet de campagne de microfilmage dans les années 1980. Les bobines de microfilms ont ensuite été numérisées pour permettre leur consultation sur ordinateur en salle de lecture puis, à plus grande échelle, sur internet. Autrement dit, les registres paroissiaux sont mis à la disposition de tous et les fonctionnalités de consultation des images offrent de multiples avantages. Mais un zoom sur un registre en mauvais état aux feuillets déformés, froissés ou déchirés peut s'avérer bien frustrant dans la mesure où des informations risquent d'être cachées. Pour y pallier et parvenir à une lecture la plus complète possible, des restaurations dites minimales sont pratiquées avant de procéder à une nouvelle reproduction du registre. Le plus souvent, les feuillets sont mis à plat et les zones fragiles simplement doublées au papier japonais, les lacunes étant rarement comblées. 

Repérés ces dernières années, les registres paroissiaux listés ci-dessous ont bénéficié de restaurations. Ils sont désormais disponibles en ligne dans leur version restaurée, n'hésitez pas à les consulter :   

Challans, an II-an III (2 E 47/4) 

Les Clouzeaux, 1737-1738 (2 E 69/1) 

Dompierre-sur-Yon, 1740-1748 (2 E 81/1) 

Les Essarts, 1738 (2 E 84/1) 

Fontaines, 1737 (2 E 91/1) 

Les Herbiers, 1771 (2 E 109/2) 

Menomblet, 1737, 1742, 1762 (2 E 141/1) 

Nalliers, juin 1674-mars 1675 (2 E 159/1) 

Notre-Dame-de-Monts, 1737, 1755, 1759, 1761, 1765, 1768 (2 E 164) 

Puyravault, 1693-1695, 1697, 1699, 1705, 1707, 1709-1710 (2 E 185/1) 

Réaumur, Baptêmes 1589-1607, 1629-1661 (2 E 187/1) 

Saint-Christophe-du-Ligneron, 1791 (2 E 204/3) 

Saint-Denis-du-Payré, 1737-1743, 1746, 1748-1749, 1752-1753, 1755 (2 E 207/1) 

Saint-Georges-de-Montaigu, 1785 (2 E 217/3) 

Saint-Gervais, 1737, 1739, 1761, 1773 (2 E 221/1-2) 

Saint-Hilaire-de-Voust, 1770 (2 E 229/1) 

Saint-Hilaire-le-Vouhis, 1771 (2 E 232/2) 

Saint-Philbert-de-Bouaine, 29 janv.-29 déc. 1693 (2 E 262/1) 

Sallertaine, 1737, 1791-1792, reconstitutions d’actes 1792-1798 (2 E 291/1-3) 

Thorigny, 1751-1753 (2 E 291) 

La restauration des registres paroissiaux ne s'arrête pas à la fin de cette liste, des repérages et des interventions sont programmés tous les ans.  

... et après restauration (doublage des feuillets au papier japonais) 

Registre paroissial de Saint-Gervais (1737) avant restauration (2 E 221/1)... 

  

  

  

     

  

  

  

  

  

  

  

... et après restauration (comblage des lacunes au papier japonais) 

Registre d'écrou de Fontenay-le-Comte avant restauration (2 Y 2/105)...   

Restauration en vue de la consultation des originaux : l'exemple des registres d'écrou 

Plus d’une dizaine de registres d’écrou ont été restaurés en 2013-2014 à la suite du classement et de l'inventaire de la série Y qui rassemble les fonds des établissements pénitentiaires de Vendée( 1). Un classement est en effet un moment privilégié pour établir des constats d’état des archives ; selon leur niveau d’altération, on peut ainsi distinguer des : 

- documents en bon état qui ne requièrent pas d’intervention si ce n’est un dépoussiérage et un conditionnement. 

- documents faiblement altérés par de petites lacunes et déchirures nécessitant des interventions ponctuelles et légères. 

- documents en mauvais état, voire en très mauvais état : lacunes et déchirures importantes, zones déformées, papier fragilisé par d'anciens développements de moisissures, reliures cassées. Ces documents ne peuvent être consultés en l'état sans risque de perte d'informations supplémentaires. 

Onze registres d'écrou du XIXe siècle étaient dans ce dernier cas( 2). Dans la mesure où la série Y ne faisait pas l'objet d'un programme de numérisation, ces registres ont été restaurés en vue de les rendre communicables en salle de lecture. L'intervention comprend alors systématiquement le comblage des lacunes afin de consolider les feuillets. Quand leur état le permet, les reliures d'origine sont aussi restaurées en conservant au maximum les éléments existants (registre 2 Y 2/41). Dans le cas contraire, une reliure à l'identique dans le goût du XIXe siècle est confectionnée (registre 2 Y 2/80). 

   

Le cas des documents iconographiques : l'exemple des affiches de la Seconde Guerre mondiale 

Pour les documents iconographiques (cartes, plans, affiches), l’objectif de la restauration se place habituellement dans la perspective de leur numérisation. Souvent de grand format et de support fragile, leur consultation reste délicate, leur numérisation est ainsi une bonne alternative, à l’exemple de l’affiche illustrée et en couleurs de la Seconde Guerre mondiale présentée plus haut : 1,63 mètre de hauteur pour 1,20 m. de largeur (Fi 1 W 52-7). 

L'affiche a été retrouvée en deux morceaux, l’intervention a donc consisté à les réunir en doublant son verso au papier japonais. Les lacunes ont également été comblées avec une particularité quant à leur mise en couleurs dans la mesure où il s’agit d’une affiche illustrée. Lors de l’épisode consacré à la déontologie de la restauration, il a été signalé que l’aspect esthétique ne prime pas. Toutefois, pour des documents iconographiques destinés à l’origine à être exposés, un soin particulier leur est accordé. Sur l’affiche en question qui comprenait des lacunes sous l’œil droit du personnage représenté, un papier japonais de très faible grammage mis en couleurs a été collé en surface pour ne pas contrarier le regard. 

D’autres affiches de la Seconde Guerre mondiale illustrées ou non( 3) ont bénéficié de restauration à l’occasion de la publication en 2013 d’un catalogue qui leur est consacré( 4)

     

Sur la ligne Nantes-Bordeaux au Champ-Saint-Père 

Les prochains trains de restauration seront annoncés d'ici quelques semaines sur la même voie, autrement dit à la rubrique "Actualité". En attendant, les précédents épisodes sont toujours en ligne : 

(1). Actualité de septembre 2013 pour la publication des inventaires de la série Y : Découvrir le parcours d’un détenu par les archives pénitentiaires et judiciaires de la Vendée
(2). Etablissement pénitentiaire de La Roche-sur-Yon : 2 Y 1/63, 2 Y 1/68, 2 Y 1/76. Fontenay-le-Comte : 2 Y 2/41, 2 Y 2/44, 2 Y 2/80, 2 Y 2/105, 2 Y 2/107, 2 Y 2/108, 2 Y 2/109. Les Sables-d’Olonne : 2 Y 3/29. 
(3). (Fi) 1 W 52/4, (Fi) E Dépôt 189 1 H 8, (Fi) E Dépôt 189 1 H, (Fi) E Dépôt 128 8 H 7/8, (Fi) E Dépôt 128 8 H 74/1.  
(4). Actualité de juin 2013 pour la publication du catalogue des affiches de la Seconde Guerre mondiale.

Date de publication : 08 avril 2015

Retour en haut de page