2016

Installation du nouveau Conseil supérieur des Archives : les Archives de la Vendée à l’honneur

Mme Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, a procédé, le mardi 3 mai 2016, à l’installation du nouveau Conseil supérieur des archives, présidé par M. Jean-Louis Debré. 

A cette occasion, le Département de la Vendée a été invité à présenter la politique de médiation numérique des Archives départementales. 

Accédez au texte de la communication 

(19 mai 2016)

Les rendez-vous des Archives

Au cours des mois de mai et de juin, les Archives départementales vous proposent trois rendez-vous culturels ouverts à tous : 20 mai, visite des Archives ; 31 mai, présentation des sources de l’histoire communale ; 17 juin, initiation à la généalogie. 

Ces visites et ateliers d’initiation à la recherche permettront à chacun, passionné d'histoire ou simple curieux, d’approfondir ses connaissances.  Venez nombreux ! 

(13 mai 2016)

La restauration, épisode 5

Le cartulaire de l’abbaye Saint-Jean d’Orbestier

Les Archives de la Vendée reprennent la diffusion de leurs articles relatifs à la restauration. Depuis le dernier publié il y a un an, plusieurs archives ont bénéficié de travaux de restauration. 

Revenons sur l'une d'elles, le cartulaire de l’abbaye Saint-Jean d’Orbestier (H 71), pièce remarquable dont la restauration a été confiée en 2015 à un atelier privé.  

(Avril 2016) 

La protection du patrimoine aux Archives de la Vendée

Retour sur le dégât des eaux du 22 février 2016 

Du 22 au 29 février 2016, la salle de lecture a été fermée au public en raison d’un dégât des eaux. Quelques semaines après le sinistre, il nous a paru important de vous en expliquer les circonstances et de vous préciser les actions de sauvetage engagées  immédiatement et prévues à plus long terme sur les collections touchées. 

Dans le prolongement de cette communication, d'autres suivront. Nous vous détaillerons en effet prochainement les mesures prises au quotidien pour, d'une part, conserver les archives dans les meilleures conditions possibles et pour, d'autre part, les protéger contre les principaux risques encourus que sont le vol, le vandalisme, l'inondation, l'incendie et les infestations biologiques. 

(13 avril 2016)

La Résistance en Vendée : Gaston Marceteau, un témoin précieux filmé…

Né le 23 septembre 1923 à La Chaize-le-Vicomte, Gaston Marceteau, résistant vendéen déporté s’est éteint en juillet 2015. 

En 1941, alors qu’il n’est encore qu’élève au Lycée Edouard Herriot à La Roche-sur-Yon, il s’engage dans la résistance. A peine plus de deux ans plus tard, dénoncé, il est arrêté et sera déporté à Buchenwald. Il retrouve la liberté qu’il qualifie de « précieuse mais fragile » en avril 1945. Depuis il témoigne inlassablement auprès des plus jeunes « pour ne jamais oublier ».  

(Avril 2016)

Les actes notariés de La Châtaigneraie, ou l’héritage des ancêtres

Depuis plusieurs mois, les Archives de la Vendée préparent la mise en ligne des minutes notariales (actes originaux) d’Ancien Régime de La Châtaigneraie et d’une partie de son canton (Antigny, Bazoges-en-Pareds, Bouildroux, Breuil-Barret, Loge-Fougereuse et Mouilleron-en-Pareds). 

Ce travail désormais achevé va permettre à tout internaute dont un ancêtre habitait ce secteur, de retrouver sa trace au travers des actes passés chez une cinquantaine de notaires. En effet, les milliers d’actes numérisés (45.241 rien que pour La Châtaigneraie), sont en plus accompagnés, pour les plus intéressants d’entre eux, d’analyses descriptives interrogeables en plein texte ( La Châtaigneraie et une partie de son canton :  Antigny, Bazoges-en-Pareds, Bouildroux, Breuil-Barret, Loge-Fougereuse et Mouilleron-en-Pareds). 

(23 mars 2016)

Numérisation : carnet rose !

En 2015, 262.000 nouvelles images numériques ont vu le jour et sont venues rejoindre leurs 5 millions de petites sœurs déjà existantes ; pour la plus grande joie de leurs parents bien sûr, mais aussi et surtout de vous tous, lecteurs et internautes, qui les chérissez et les couvez du regard sur vos écrans depuis tant d’années maintenant !  

Mais qu’a-t-on numérisé ? Des registres d’état civil, certes, mais aussi des minutes notariales, des registres de délibérations communales, des recensements de population, des bulletins paroissiaux, de la presse, de nombreux fonds d’archives privées manuscrites et iconographiques… 

Ces dernières nées enrichissent des collections parfois déjà conséquentes. Elles nous font découvrir de nouvelles facettes de la vie locale. Elles illustrent notre histoire avec des portraits et des paysages qui nous touchent et nous enchantent. 

Et 2016 pointe à peine le bout de son nez que, déjà, de nouvelles naissances s’annoncent… 

(15 mars 2016)

Les rues de Fontenay-le-Comte ont leur dictionnaire

Bélesbat, Jarnigande, Moulinotte, Petits Rôtis, Truie-qui-file… : qu’elles soient intrigantes ou poétiques, inattendues ou convenues, les appellations des rues fontenaisiennes ne manquent pas de piquer la curiosité. 

Dans son Dictionnaire des Noms de Rues de Fontenay-le-Comte, Michèle Gibaud-Cousseau en recense plus de 500, et nous en explique les origines.  

(Mars 2016)

Centenaire de la bataille de Verdun : le témoignage des poilus vendéens

Le 21 février 1916, les Allemands font donner l'artillerie sur les lignes françaises pour tenter de prendre Verdun. De violents combats suivent au Bois des Caures et les Allemands prennent le fort de Douaumont le 25 février. La bataille de Verdun ne se terminera que le 19 décembre. Ces âpres combats, qui font plus de 715 000 morts, disparus ou blessés, déboucheront, après dix mois d'atrocités, sur un quasi statu quo des positions des belligérants. Les deux tiers de l’armée française combattent à Verdun, parmi lesquels de nombreux Vendéens.  

L'opération de collecte de leurs souvenirs a permis de retrouver de nombreux témoignages. Le centenaire du début de la bataille de Verdun est l'occasion d'en lire quelques extraits. 

(Février 2016)

« Les Jacobsen, preneurs de terres à Noirmoutier ». Une nouvelle version de l’inventaire des archives familiales

Pendant plus d’un siècle, la famille Jacobsen a marqué l’histoire de l’île de Noirmoutier, de l’arrivée de Cornil-Guislain dans les années 1730 à la mort de son petit-fils Auguste en 1873. Famille de négociants, d’armateurs et de personnalités politiques locales, les Jacobsen ont également contribué à la transformation du paysage noirmoutrin, en réalisant de nombreux travaux de dessèchements. 

Après la publication d’un premier inventaire des archives déposées par les descendants, une nouvelle version est aujourd’hui en ligne, complétée par la description de documents récemment confiés. 

(10 février 2016)
Retour en haut de page