Journée d’étude de la Société d’émulation de la Vendée : "Montaigu, un patrimoine et une histoire millénaires"

16 juin 2018

Les ruines du château et le pont Saint-Nicolas (1 Num 262/3-36)  

Journée d’étude organisée par Maurice Mignet, Thierry Heckmann, Gilbert de Guerry 
  • Matinée : conférences à l'Institut Supérieur de la Logistique et des Transports (3bis boulevard R. Parpaillon à Montaigu)
  • Après-midi : visite de la vieille ville de Montaigu et de ses abords guidée par Maurice Mignet

Ouvert à tous, sur inscription 

   

Montaigu n'est pas une ville neuve. Malgré ses petites dimensions, étant limité à ses anciens remparts, il fut une place frontière du Poitou face à la Bretagne longtemps indépendante, et aussi le lieu des assemblées des "Marches communes" qui, jusqu'à la Révolution, jouirent de libertés et de droits particuliers.  

Devenu révolutionnaire à partir de la fin de l'année 1793, il a été visité à ce titre par Clemenceau au pouvoir en 1906, mais a depuis le milieu du XXe siècle dépassé les clivages d'autrefois. Depuis il jouit d'un fort essor économique et, en 2019, la nouvelle commune de "Montaigu-Vendée" réunira les actuels Boufféré, La Guyonnière, Montaigu, St-Georges-de-Montaigu et St-Hilaire-de-Loulay, et comptera 21 000 habitants. 

Retour en haut de page