Commémorations

Dernier dimanche d'avril

Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation au cours de la guerre 1939-1945

Après la défaite de juin 1940, la France est progressivement occupée par le IIIe Reich. Ce dernier, bientôt appuyé par le régime de Vichy, mène une politique de répression, de plus en plus soutenue à partir de 1941, à l’encontre des résistants et des communistes. 

8 mai

Victoire de 1945

Entrée en guerre contre l’Allemagne le 3 septembre 1939, la France est vaincue au terme de la « guerre éclair » de mai-juin 1940. La IIIe République cède la place à l’ « Etat français » le 10 juillet. Contrairement au nouveau régime, installé à Vichy, des mouvements de résistance à l’Occupation allemande voient le jour.  

8 juin

Journée nationale d'hommage aux "Morts pour la France" en Indochine

C’est en 1887 qu’est constituée l’Indochine française, réunissant la Cochinchine, l’Annam et le Tonkin (issus du morcellement du Viêt Nam), le Cambodge puis, à partir de 1893, le Laos. La tutelle coloniale de la France, dont l’influence dans cette partie de la péninsule asiatique remonte à deux siècles, y sera sérieusement ébranlée par la seconde guerre mondiale. 

18 juin

Appel du Général de Gaulle

Au cours de la campagne de France, du 10 mai au 25 juin 1940, la Wehrmacht remporte les batailles de la Meuse et de la Somme, encercle les troupes françaises de la ligne Maginot, entre dans Paris et occupe plus de la moitié du territoire national. 

14 juillet

Fête nationale

14 juillet 1789, prise de la Bastille : la concentration de troupes autour de la capitale et le renvoi du ministre Necker ont attisé la colère des Parisiens qui décident de s’armer. Après avoir pillé 30.000 fusils aux Invalides, la foule se dirige vers la Bastille pour s’y approvisionner en poudre.  

16 juillet (si ce jour est un dimanche, sinon le dimanche suivant)

Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français, et hommage aux "Justes" de France

Cette journée de commémoration, instaurée par la loi du 10 juillet 2000, est à distinguer de la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation, créée en 1954 et fixée au dernier dimanche d’avril.  

25 septembre

Journée nationale d’hommage aux Harkis et autres membres des formations supplétives engagées dans la guerre d’Algérie

Commencée dans la nuit du 30 octobre au 1er novembre 1954, la guerre d’Algérie aboutit à l’indépendance de cette dernière en juillet 1962. Face aux actions menées par le Front de Libération National algérien, la République française fit appel à un nombre de plus en plus élevé de soldats. 

11 novembre

Armistice de 1918

En août 1914, c’est du simple fait des obligations liées aux alliances défensives, que les plus grandes puissances européennes entrent en guerre. Quatre années plus tard enfin, deux délégations, allemande et franco-britannique, signent un armistice. 

5 décembre

Journée nationale d’hommage aux « Morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie (1952-1962)

En 1952, commence une période troublée dans les pays du Maghreb dépendant de la France, qui causera de nombreuses pertes de part et d’autre. La Tunisie et le Maroc sont alors sous protectorat, tandis que l’Algérie, intégrée au territoire national, est composée de départements. 

Retour en haut de page