Les plans du cadastre napoléonien : des histoires de paysages

Détail du plan cadastral napoléonien dit « primitif » de Château-Fromage (en entier ci-contre), section A1, 1809 (Arch. dép. Vendée, 3P_032_PO_025)

Cliquez sur les images pour les agrandir ; utilisez la molette et la touche Ctrl pour zoomer. 

Pour la commémoration du bicentenaire du cadastre, en 2007, les Archives départementales de la Vendée ont participé à une exposition, organisée dans les salons de la préfecture, en partenariat avec la Direction générale des Impôts. A cette occasion, 16 feuilles ont été sélectionnées parmi la collection complète des plans cadastraux napoléoniens, conservée aux Archives départementales et consultable en ligne. A travers ces 16 plans, présentés à nouveau ici et choisis comme autant de jalons de l’histoire du cadastre napoléonien, le visiteur peut relever les traces des calculs topographiques et des opérations de triangulation, préalables au levé des plans, ou se pencher sur les détails, souvent esthétiques, des édifices, des cours d’eau, des roses des vents ou des cartouches. 

Plan du cadastre napoléonien dit « primitif » de Château-Fromage (commune rattachée au Bourg-sous-la-Roche en 1827), section A1, 1809 (Arch. dép. Vendée, 3P_032_PO_025)

Plan du cadastre napoléonien dit « primitif » de Château-Fromage (commune rattachée au Bourg-sous-la-Roche en 1827), section A1, 1809 (Arch. dép. Vendée, 3P_032_PO_025). 

  

Cette exposition est l'occasion de découvrir – ou de redécouvrir – ces plans, réalisés dans la première moitié du XIXe siècle par les géomètres chargés de délimiter et de relever le territoire des communes vendéennes. Chacun d'eux constitue en outre un document unique, véritable photographie d’une commune à une date donnée, et source précieuse pour toute recherche historique sur les propriétés foncières

  

  

   › Consultation de la collection complète des plans cadastraux napoléoniens sur ce site. 

  

Bref historique

Il y a 200 ans, en juillet 1807, Napoléon Ier ordonne à son ministre du Trésor, Nicolas-François Mollien, de créer un cadastre parcellaire dénombrant toutes les communes de l'Empire français, avec arpentage et évaluation de chaque parcelle de propriété. Lancé par la loi du 15 septembre 1807 qui fixe les principes généraux du cadastre, ce travail considérable va durer plus de 40 ans et rester pour la postérité comme le « cadastre napoléonien ». De grands spécialistes de l'époque rédigent, en 1811, le « Recueil méthodique des lois, décrets, règlements, instructions et décisions sur le cadastre de la France », véritable code cadastral comptant 1 144 articles. En 1850, ce sont quelque 100 millions de parcelles et 34 000 communes françaises qui ont été répertoriées !

  

A lire aux Archives de la Vendée : 

- La brochure intitulée « 1807-2007, bicentenaire du cadastre », réalisée à l'occasion de l'exposition organisée par la Direction des services fiscaux de la Vendée, en collaboration avec la Préfecture et les Archives départementales (BIB B 2914/4). 

- L'article de F. Baudat intitulé « Le cadastre napoléonien en Vendée », publié dans le catalogue de l'exposition « Napoléon Bonaparte et la Vendée » (BIB C 707). 

Retour en haut de page