Catalogue de toutes les pièces présentées

Une visite attendue

[Récit] - Pacification de la Vendée, an VIII
Estampe, 1er quart 19e siècle
Par David, d'après Charles Monnet
In : Histoire de France sous l'Empire de Napoléon le Grand... Paris : David, 1810. Vol. 1, t. I, p. 36 (en ligne) 

  

[Pièce 1] - Un voyage officiel sur fond de guerre d'Espagne
Lettre de Georges Offaud, capitaine d'infanterie, au préfet Merlet, de Bayonne (Pyrénées-Atlantique), le 4 août 1808, sur les affaires d'Espagne. - 1 f. (2 p.)
« Depuis 2 jours, il est arrivé à franc étrier plusieurs particuliers venant de Madrid, qui ont apporté des nouvelles fâcheuses pour notre armée et pour le roi Joseph. » [1er paragraphe]
(Arch. dép. Vendée, 1 Num 110-24) 

  

[Pièce 2] - Honorer une promesse
Réponse du Premier consul, le 6 mai 1804, à une députation du collège électoral du département de la Vendée
« Lorsque les affaires de l’Etat me permettront de visiter vos contrées, je désire que les vestiges de la guerre aient disparu et que je puisse voir vos habitations relevées, votre agriculture prospère et vos cœurs réunis par l’oubli du passé. »
In : Emile Gabory, Napoléon et la Vendée, 1914, p.294 (Arch. dép. Vendée, BIB B 1388) 

Lettre de Napoléon au général Clarke, ministre de la Guerre (Bordeaux, 3 août 1808)
« Je continue ma route par la Vendée. Je ne vais point directement à Paris, parce que j’ai promis de passer par la Vendée, et que je paraîtrais me défier de ces peuples ; mais j’activerai mon voyage autant que possible. »
In : Correspondance de Napoléon Ier publiée par ordre de Napoléon III. Tome dix-septième, 1865, lettre n°14242 du 3 août 1808, p.427 (en ligne) 

Copie du décret du 28 nivôse an XIII. - X f.
L'intention de l'Empereur n’est pas de se contenter d’une promenade officielle à travers l’Ouest pacifié, il veut profiter des forêts giboyeuses et ordonne aux ingénieurs, chargés des travaux de la ville nouvelle, de choisir : « dans la position la plus convenable et à la distance d’une lieue ou environ de la ville de Napoléon, aux approches d’une forêt nationale, un local sur lequel il sera construit une maison impériale de chasse avec jardin et parc. » [article 8, 1er paragraphe]
(Arch. dép. Vendée, 1 O 546) 

Quatre années vont s’écouler avant que le projet de visite ne soit  mis à exécution. 

  

[Pièce 3] - Intérêt de Napoléon pour la Vendée
« Quand je lui raconte, écrivait son confident l’abbé Bernier, la piété et les traits de courage dont plus d’une fois j’ai été le témoin, sa figure s’anime ; on croirait qu’il est jaloux de ces soldats qu’il n’a pas commandés ; il m’a dit plus d’une fois : "Je serais fier d’être Vendéen". »
In : Pitre-Chevalier, Histoire des guerres de la Vendée, 1851, p.572 (Arch. dép. Vendée, BIB 1242) 

Portrait de l'abbé Etienne-Alexandre Bernier
1 impression photomécanique, noir et blanc
In : DORE-GRASLIN, Philbert. Journal de la guerre des géants, 1793-1801 : itinéraires de la Vendée militante. Cholet : Pays et Terroirs, 1992. P. 242 (Arch. dép. Vendée, BIB D 130) 

  

[Pièce 4] - L'Empereur arrive !
Circulaire préfectorale du 27 juillet 1808 sur le voyage de l'Empereur en Vendée. - 1 f. (2 p.)
(Arch. dép. Vendée, 1 M 544) 

   

Lire le chapitre "Une visite attendue"
   

  

Des préparatifs hâtifs

[Récit] - Portrait de Jean-François Merlet (1761-1830), préfet de la Vendée de 1800 à 1809
d'après un tableau conservé au Château du Pont de Varennes 

    

De la manière dont l'Empereur voyage
[Pièce 5] - Décret du 24 messidor an XII, « relatif aux cérémonies publiques, préséances, honneurs civils et militaires »
In : Moniteur universel, 5 thermidor an XII, p.1357 (Arch. dép. Vendée, BIB ADM PF 1/30) 

[Pièce 6] - Le cortège
Une suite de dix-huit personnes accompagne l’Empereur. En tête du cortège, réparti en huit voitures, s’avance un premier fourgon, traîné par quatre chevaux, contenant les ustensiles de voyage, les cuisiniers et les marmitons, puis viennent un écuyer, un page, trois sous-officiers coureurs, un sous-inspecteur des postes, un piqueur, trois courriers ; enfin, les officiers de bouche, le colonel maréchal de logis de la Maison impériale, Mgr de Pradt, ancien évêque de Poitiers, archevêque de Malines et aumônier de l’Empereur ; Berthier, Talleyrand, Maret, le général Bertrand, Decrès, ministre de la Marine, Duroc, grand maréchal du Palais. Trois dames d’honneur, mesdames de Montmorency, de La Rochefoucauld et de Gazany suivent l’Impératrice. A la portière de la voiture impériale, tirée par huit chevaux, caracole le fameux mamelouk Roustan. La garde impériale ferme l’escorte.
In : Emile Gabory, Napoléon et la Vendée, 1914, p.297 (Arch. dép. Vendée, BIB B 1388) 

  

Partout on s'active...
[Pièce 7] - Lettre de François Quéré, avocat fontenaisien, à son ami Cacault, de Saint-Hilaire-du-Bois, le 10 août 1808
A Fontenay-le Comte : « Le Maire a reçu la nouvelle, dans les derniers jours du mois dernier, que l’Empereur et l’Impératrice passeraient par leur bonne ville de Fontenay, allant de Bordeaux à Nantes. Incontinent le conseil municipal s’assemble. Il vote les fonds nécessaires à la réception des souverains. Ballereau élève un échafaudage de bois sur le Pont-Neuf, que Drouard arrange en arc de triomphe de toile peinte, ce qui coûte cinq mille livres au moins. Les culottières sont mises en réquisition pour habiller en turc une troupe de marmaille, ainsi que les tailleurs, qui mettent en militaires les jeunes gens de seize à dix-huit ans, qui ont les moyens de payer l’habit. […] La ville a été sens dessus dessous, jusqu’à samedi dernier, 6 août, pour achever les préparatifs à temps. »
La maison du maire, Laval, où le couple impérial doit passer la nuit est inspectée « de la cave au grenier » par un officier de la Maison impériale envoyé en avant-garde.
In : Benjamin Fillon, Centenaire de Napoléon Ier. Passage de l’Empereur et de l’Impératrice à Fontenay, les 7 et 8 août 1808, 1869, p.3 (Médiathèque Fontenay-le-Comte, A 2112) 

[Pièce 8] - Lettre de Genet, gendre de Merlet, à son père, le 27 juillet 1808. - 2 ff. (3 p.)
A Napoléon [La Roche-sur-Yon] : « Pour le recevoir, on évacue la grande auberge […] on élèvera seulement un arc de triomphe à l’entrée de la ville. Il devra être en feuillage, vu le peu de temps que nous avons à le disposer. » [2e paragraphe]
(Arch. dép. Vendée, 1 Num 110-37) 

   

[Pièce 9] - Le recevoir sans paraître mesquin
Nouvelles de Napoléon [La Roche-sur-Yon] données par la fille du préfet Merlet à son beau-père, le 6 août 1808. - 2 ff. (3 p.)
« P.S. […] Nous attendons notre souverain après-demain. Les arcs de triomphe, les colonnes, les illuminations enfin, on fera tout son possible pour le recevoir [de] manière passable, heureux si on peut réussir, [car n’étant] que campagnards, je crains bien que nous ne paraissions un peu mesquins dans nos décorations champêtres. » [post scriptum]
(Arch. dép. Vendée, 1 Num 110-37) 

  

Lire le chapitre "Des préparatifs hâtifs" 

  

  

Dimanche 7 août 1808, Napoléon entre en Vendée

[Récit] - Carte du département de la Vendée, par Houdon, [1804-1806]
(Arch. dép. Vendée, 7 Fi 4) 

  

[Pièce 10] - Une première étape à Fontenay-le-Comte
François Quéré, avocat, qui ne cache pas son aversion pour l’Empereur, raconte que de Benet à Fontenay-le-Comte, celui-ci parcourt une route noire de monde où, l’alcool aidant, on l’acclame chaleureusement.
« Il y eut le 6, depuis le matin jusqu’au soir dans la nuit, de la foule le long de la route de Niort. On avait envoyé des éclaireurs au pont d’Oulmes. La multitude était si grande, qu’on ne savait comment faire pour manger en ville. Les vivres étaient dévorés dès midi. Beaucoup de gens ont jeûné le soir ; faute de pain, ils se sont contentés de vin pour se soutenir. Les places sur les tréteaux, dressés sur le chemin du cortège, se sont payées trois livres, avec une chaise. Les fenêtres se louaient vingt livres. […] Le dimanche […] Je suis allé faire un tour à Bel-Air, après déjeuner. On y buvait et mangeait comme à la foire. »
In : Benjamin Fillon, Centenaire de Napoléon Ier. Passage de l’Empereur et de l’Impératrice à Fontenay, les 7 et 8 août 1808, 1869, p.4 (Médiathèque Fontenay-le-Comte, A 2112) 

Dans un style précieux et en des termes élogieux, Joseph Clemenceau de La Serrie (portrait gravé en frontispice) raconte le court voyage de Napoléon durant lequel celui-ci aurait été particulièrement touché par les modestes hommages venant du peuple.
In : Simple historique sur le passage de S. M. l'empereur et roi dans la Vendée, en 1808, précédé d'une ode sur le génie et la gloire des combats, par M. de La Serrie avec des notes littéraires, et des sujets héroïques dessinés et gravés de la main de l'auteur, Didot jeune, Paris, 1810, 71 p.-[5] p. de pl. (Arch. dép. Vendée, BIB RES 127) 

  

[Pièce 11] -Une colère mémorable
Lettre de Quéré à Cacault, le 10 août 1808
« Le soir, avant de se coucher, ou le lendemain matin, je ne sais lequel des deux, l’Empereur était à prendre un bain de pied, lorsque le général Duroc, son confident, lui a apporté des dépêches. Il ne les a pas plutôt lues qu’il se lève furieux, frappe du pied la terrine de faïence, qui se défonce et inonde d’eau le plancher de la chambre. Il poussait des cris à être entendus d’un bout à l’autre de la maison. […] Notre maire a appris plus tard que les nouvelles, qui avaient mis le maître si fort en colère, arrivaient d’Espagne par un courrier. »
In : Benjamin Fillon, Centenaire de Napoléon Ier. Passage de l’Empereur et de l’Impératrice à Fontenay, les 7 et 8 août 1808, 1869, p.5-6 (Médiathèque Fontenay-le-Comte, A 2112) 

Autographe de napoléon Ier, 1811
(Arch. dép. Vendée, 1 J 2050) 

  

[Pièce 12] - Ruines et dépopulation
Tableau des maisons incendiées pendant les troubles de la guerre de Vendée, commune de La Ferrière, 1809
(Arch. dép. Vendée, 1 M 392) 

  

Lire le chapitre "Dimanche 7 août 1808, Napoléon entre en Vendée " 

  

  

Lundi 8 août 1808, Napoléon à Napoléon !

[Récit] - 1808, Garde d’honneur locale de la Vendée d'après A. Goichon 

  

Tout l'art d'être courtisan
[Pièce 13] - Organisation de la garde d’honneur constituée pour accueillir l’Empereur, le 13 juillet 1808. - 1 f. (1 p.)
« Habit blanc, poches au long, parements, revers pleins, collet et passepoil roses… »
(Arch. dép. Vendée, 1 Num 110-13) 

[Pièce 14] - Le discours du préfet à l’Empereur (minute originale). - 1 f. (1 p.)
« Les malheurs de cette contrée ont été grands, sans doute ; ses désastres seront signalés dans l’histoire des révolutions ; mais elle dira aussi que le héros des siècles modernes, que Napoléon le Grand les a réparés. » (2e paragraphe)
(Arch. dép. Vendée, 1 Num 110-13) 

[Pièce 15] - Pièce de circonstance signée J.-N. Sauvage, ancien instituteur d'Eugène de Beauharnais, vice-roi d’Italie, et maintenant directeur de l’école secondaire des Sables-d’Olonne
« Un autre Marcellus s’avance / Comme un père au milieu de sa famille immense / Il vient visiter ses enfans. »
In : Aux habitants de la Vendée, lors du passage de Sa Majesté Impériale et Royale, dans sa ville de Napoléon, le 8 août 1808, [signé J.-N. Sauvage]. Napoléon : Ferré impr., [1808]. 3 p. (Arch. dép. Vendée, 1 Num 110-13) 

  

[Pièce 16] - Napoléon Bâtisseur
Propos de l’Empereur rapportés par Genet, le gendre de Merlet, dans une lettre adressée à son père, vers le 10 août 1808. - 2 ff. (3 p.)
« Comme j’ai été trompé ! Mais c’est égal. Ma ville ne se bâtira que quand je la bâtirai moi-même. Eh bien ! Puisque la sottise est faite, je n’en resterai pas là. Si deux millions par an ne suffisent pas, j’en dépenserai trois, quatre s’il le faut, et je chargerai des gens instruits de la rédaction des projets. […] Vous avez un beau et bon royaume, mais une foutue capitale ! » s’exclame-t-il en partant.
(Arch. dép. Vendée, 1 Num 110-37) 

  

[Pièce 17] - Un décret plein de promesses
Copie du décret du 8 août 1808. - 12 ff.
(Arch. dép. Vendée, 1 O 546)
Consulter des extraits du décret 

  

Lire le chapitre "Lundi 8 août 1808, Napoléon à Napoléon !" 

  

  

  

  

  

  

  

En route pour la dernière étape : Montaigu

[Récit] - Napoléon à la Chardière, dessin de l'abbé J. Boutin
In : Joseph Honoré ; ill. abbé J. Boutin, Le vénérable Père Baudouin fondateur des Fils de Marie Immaculée et des Ursulines de Jésus : du sang des fleurs, p.XX (Arch. dép. Vendée, BIB 5224) 

  

Témoignages d'affection des humbles
[Pièce 18] - Récit du voyage impérial paru dans le Moniteur universel du 12 août 1808
(Arch. dép. Vendée, BIB ADM PF 1/38) 

[Pièce 19] - Le 8 août 1808, l’abbé Bonnard, curé de la paroisse de Chavagnes-en-Paillers, baptisant le fils du laboureur Honoré Rulleau, lui donne comme seul prénom, Napoléon, mais pour tous, ce sera Hippolyte !
Acte de naissance de Napoléon Rulleau, registre d'état civil de Chavagnes-en-Paillers
(Arch. dép. Vendée, 2 E 65/7) 

  

[Pièce 20] - Napoléon repart satisfait
« Ce séjour de quelques heures à Napoléon et ce voyage de la Vendée furent très remarquables et laissèrent de vives impressions dans les esprits. L’Empereur, politique à part, avait toujours eu du goût pour les Vendéens, comme gens qui s’étaient vaillamment battus. Il arrivait avec l’intention de les bien traiter, d’exercer sur eux ce pouvoir de séduction qu’il avait à un si haut degré, et de se donner une sorte de popularité dans ce pays de guerre civile. Ce ne fut point des administrateurs et des fonctionnaires qu’il s’occupa, mais des maires et des magistrats locaux. »
In : Amable Guillaume Prosper Brugière de Barante, Études historiques et biographiques, t.II, 1857, p.330 (Arch. dép. Vendée, BIB Z 431) 

Portrait d'Amable Guillaume Prosper Brugière, baron de Barante (1782-1866), préfet de la Vendée de 1809 à 1813
d'après le tableau conservé au Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon 

  

[Repères] - Itinéraire de Napoléon Ier et de Joséphine pendant l'été 1808
Carte dressée par B. Fillon avec la collab. d’A. Bitton
(Arch. dép. Vendée, E dépôt 92 1 II 9) 

  

[Introduction] - Statue équestre de Napoléon Ier, La Roche-sur-Yon [s.d.] 

(Arch. dép. Vendée, 20 Fi 191-16) 

  

Lire le chapitre "En route pour la dernière étape : Montaigu" 

  

Napoléon pacificateur 

  

  

  

Pièce 1 

  

  

  

  

  

Pièce 2 

  

  

  

Abbé Etienne-Alexandre Bernier 

  

  

  

Pièce 4 

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

Jean-François Merlet 

  

  

  

Pièce 5 

  

  

  

Pièce 8 

  

  

  

Pièce 9 

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

Carte du département de la Vendée, par Houdon, [1804-1806] (Arch. dép. Vendée, 7 Fi 4) 

  

  

  

Joseph Clemenceau de La Serrie 

  

  

  

Autographe de napoléon Ier (Arch. dép. Vendée, 1 J 2050) 

  

  

  

Pièce 12 

  

  

  

  

  

  

  

  

  

1808, Garde d’honneur locale de la Vendée d'après A. Goichon 

Pièce 13 

Pièce 14 

Pièce 15 

  

Pièce 16 

  

  

Pièce 17 

  

Napoléon à la Chardière, dessin de l'abbé J. Boutin (Arch. dép. Vendée, BIB 5224) 

Pièce 18 

  

  

Pièce 19 

Prosper de Barante 

Carte de l'itinéraire 

Statue équestre de Napoléon Ier, La Roche-sur-Yon

Statue équestre de Napoléon Ier, La Roche-sur-Yon 

Retour en haut de page