Napoléon repart satisfait

Retour au chapitre "En route pour la dernière étape : Montaigu" 

Prosper de Barante 

[Pièce 20] 

« Ce séjour de quelques heures à Napoléon et ce voyage de la Vendée furent très remarquables et laissèrent de vives impressions dans les esprits. L’Empereur, politique à part, avait toujours eu du goût pour les Vendéens, comme gens qui s’étaient vaillamment battus. Il arrivait avec l’intention de les bien traiter, d’exercer sur eux ce pouvoir de séduction qu’il avait à un si haut degré, et de se donner une sorte de popularité dans ce pays de guerre civile. Ce ne fut point des administrateurs et des fonctionnaires qu’il s’occupa, mais des maires et des magistrats locaux. » 

(Amable Guillaume Prosper Brugière de Barante, Études historiques et biographiques, t.II, 1857, p.330, Arch. dép. Vendée, BIB Z 431) 

Retour en haut de page