Et si Napoléon avait été empoisonné à Montaigu ?

Les étapes du voyage éclair que fit Napoléon en Vendée sont bien connues. Certains épisodes de ce séjour le sont également comme la déception de l'empereur au vue des quelques bâtiments construits sur le vaste chantier que constituait alors la fondation de La Roche-sur-Yon. En quittant la ville, il s'exclama d'ailleurs « Quelle foutue capitale ! ». 

L'épisode relaté ici se déroule à Montaigu, le 8 août 1808. Deux lettres en portent témoignage. La première est notamment signée par un des témoins oculaires de la scène, le sous-préfet de Montaigu, Bernard. Dans une lettre datée du 13 du même mois, il rapporte au préfet Merlet l'affaire qui a été l'objet de toutes ses inquiétudes. 

Pour en savoir plus, consulter l'exposition virtuelle : Napoléon à la rencontre des Vendéens  

Lecture assistée

Retour en haut de page