Emblèmes, symboles et représentations

Du blason de la Vendée à son logo

Extraits de deux articles publiés dans la Revue du Souvenir vendéen et dans Recherches vendéennes

  • Fabian de Montjoye, "La broche dite « double cœur vendéen »"
  • Thierry Heckmann, "1943. La Vendée se dote d'un blason. De l'identité à l'emblème"

La singulière perception de Noirmoutier par les marins étrangers de l’ancien temps

Labaya. Ce mot oublié, qui ne veut rien dire et que personne ne comprend, est un cri. Patrick de Villepin l’a adopté en titre de son dernier livre (Labaya. Noirmoutier, Yeu, baie de Bourgneuf et côtes vendéennes. Cartes marines depuis 1313, 2013, L’Armentier, collection Patrimoine insulaire, 350 p., 55 €). 

Le livre en tenue de deuil

Depuis le Moyen Age, la mort est un thème récurrent dans l’art sacré. Cette constance est révélatrice d’une prise de conscience et d’une réflexion sur la vie et la mort à une époque où celle-ci est omniprésente. Le livre n’échappe pas à cette influence. Par la reliure à emblèmes funèbres, il porte lui aussi la tenue du deuil. 

Une reliure décorée de petites têtes de mort et de tibias posés en croix nous invite à découvrir la pratique singulière de cette esthétique funèbre. 

Retour en haut de page