Inventaire du patrimoine de la Sèvre Niortaise

Présentation de l'aire d'étude

L'inventaire du patrimoine de la Sèvre Niortaise, pour quoi faire ? 

Les Archives de la Vendée vous proposent de découvrir l'avancée du travail d'inventaire du patrimoine culturel effectué par Yannis Suire, conservateur du patrimoine et directeur du Centre vendéen de recherches historiques. D’ores et déjà, cette rubrique comprend deux articles. Elle sera régulièrement enrichie de nouvelles notices richement illustrées. 

  

Toutes les données de l'opération d'inventaire sont mises en ligne au fur et à mesure de l'avancée de l'étude, à cette adresse.

› Liste des communes vendéennes étudiées (déc. 2018) :   Puyravault et   Sainte-Radégonde-des-Noyers 

Aux portes du Marais poitevin

Lorsque l’on arpente les marais qui entourent la baie de l’Aiguillon et l’embouchure de la Sèvre Niortaise, au milieu d’un paysage très ouvert, presque maritime, c’est à peine si l’œil repère une série d’ouvrages hydrauliques, appelés portes ou écluses et qui, pourtant, forment une des clés de voûte du système de gestion des eaux dans le Marais poitevin. 

Les canaux de dessèchement du Marais poitevin

En parcourant le Marais poitevin d’ouest en est, des abords de la baie de l’Aiguillon, en aval, jusqu’aux portes de la « Venise Verte », vers Maillé et Maillezais, l’on traverse de vastes étendues de marais qui ont été desséchés dès le Moyen Age, puis au XVIIe siècle. La route départementale 25 suit cet itinéraire, reliant entre elles les anciennes îles du golfe des Pictons. C’est ce parcours qu’emprunte, le 7 juillet 2018, une partie de la première étape du Tour de France. 

Au premier abord, dans ce paysage extrêmement plat, rien ne semble arrêter le regard vers l’horizon, si ce n’est les anciennes îles et presqu’îles, souvent de faible altitude, comme à Puyravault ou Sainte-Radégonde-des-Noyers, parfois bien plus élevées, comme à Chaillé-les-Marais, au Gué-de-Velluire ou à Vix. Surtout, en y regardant de plus près, l’itinéraire franchit plusieurs grands canaux, ouvrages majeurs du système hydraulique du Marais poitevin. Nés il y a huit siècles pour les plus anciens, quatre pour les autres, ils sont encore aujourd’hui en activité. 

Retour en haut de page