Présentation de l'aire d'étude

La Sèvre niortaise (photo Yannis Suire) 

L'inventaire du patrimoine de la Sèvre Niortaise, pour quoi faire ? 

Les Archives de la Vendée vous proposent de découvrir l'avancée du travail d'inventaire du patrimoine culturel effectué par Yannis Suire, conservateur du patrimoine et directeur du Centre vendéen de recherches historiques. D’ores et déjà, cette rubrique comprend deux articles. Elle sera régulièrement enrichie de nouvelles notices richement illustrées. 

*   *   * 

Toutes les données de l'opération d'inventaire sont mises en ligne au fur et à mesure de l'avancée de l'étude, à cette  adresse.

› Liste des communes vendéennes étudiées (déc. 2018) :   Puyravault et   Sainte-Radégonde-des-Noyers 

*   *   * 

Le Marais poitevin, deuxième plus grande zone humide de France, est un territoire à forte identité paysagère, environnementale et historique. Il est traversé par la Sèvre Niortaise qui en constitue la colonne vertébrale. Le fleuve participe à la richesse écologique mais aussi patrimoniale de cet espace unique, sans cesse modelé par l'homme. 

  

Une opération d’inventaire général du patrimoine culturel des communes riveraines de la Sèvre Niortaise est en cours depuis 2016. Sont concernées, en Vendée, les communes de Puyravault, Sainte-Radégonde-des-Noyers, L’Ile-d’Elle, Vix, Maillé, Damvix, Le Mazeau et Benet. L’étude se concentre en particulier sur une zone d’un kilomètre de part et d’autre du fleuve, et sur les bourgs. Les éléments du patrimoine (maisons, fermes, bâtiments publics, ouvrages hydrauliques…) y sont systématiquement relevés. Au-delà, l’étude relève les éléments les plus intéressants et représentatifs du point de vue de l’histoire et de l’histoire de l’art. Les relevés sur le terrain sont enrichis par des recherches en archives, le tout alimentant une base de données mise à la disposition de tous et au fur et à mesure de l’avancée de l’opération. 

  

L’inventaire des communes vendéennes riveraines du fleuve est réalisé par le Département de la Vendée, avec le soutien de la Région des Pays-de-la-Loire. Côté Charente-Maritime et Deux-Sèvres, l’étude est menée par le Centre vendéen de recherches historiques, avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine. 

   

Pour consulter les sites internet Inventaire des deux régions associées : 

  

Yannis Suire 

Retour en haut de page