Éphéméride

Proposer un fait daté

C'est arrivé un 13

novembre 1875

Les Vendéens en pèlerinage à Rome à l'occasion de l'année sainte sont reçus en audience par le pape Pie IX.

Journal de voyage d'Adélaïde Biton, originaire de Saint-Laurent-sur-Sèvre (Arch. dép. Vendée, 1 Num 9/2-2, vues 81-83

Publié le 23 novembre 2011

octobre 1896

la statue de Cathelineau, au Pin-en-Mauges 

Inauguration du monument à Jacques Cathelineau (1759-1793) au Pin-en-Mauges, dans le Maine-et-Loire.

Éloge de Jacques Cathelineau prononcé par Mgr Luçon, évêque de Belley (Bourg-en-Bresse), dans l'église du Pin-en-Mauges, le 13 octobre 1896 (Bibliothèque Paul de Chabot, BR 301

Publié le 25 octobre 2012

juin 1899

Vers 7h30 du matin, le ballon le Centaure se pose à proximité de la ferme de la Grande-Côte, à Saint-Michel-en-l’Herm, après avoir parcouru 390 kilomètres. Aux commandes, le comte Henry de La Vaulx (1870-1930) et Maurice Mallet (1861-1926) sont déclarés vainqueurs du premier concours de distance en aérostat organisé par l’Aéro-Club de France.

- Cité par Joseph Lecornu, dans "La navigation aérienne : histoire documentaire et anecdotique…", p. 428-429
- Cité par Bernard Pineau, "Quand la mer voudra… : Saint-Michel-en-l’Herm une communauté née de l’Océan", p. 106 (Arch. dép. Vendée, BIB B 4463) 

Publié le 15 mai 2012

août 1918

Panneau situé dans le carré militaire de Saint-Jean-de-Monts 

Création d'un cimetière américain à Saint-Jean-de-Monts. Plusieurs soldats américains (leur nombre avoisine les 4 000) stationnent en Vendée à partir de 1917. Dans sa lettre au maire de Saint-Jean-de-Monts du 13 août 1918, le préfet confirme la mise en place de ce cimetière, inauguré le 2 septembre 1918. Les 19 sépultures américaines seront rapatriées aux États-Unis en 1920 et le cimetière américain sera transformé en carré militaire pour soldats montois.

- Cité par Pierre Averty, dans "1917-1918, les Américains en Pays de Monts", p. 18 (Arch. dép. Vendée, BIB C 862/2) 

- Dossier sur les troupes américaines en Vendée, 1918-1919 (Arch. dép. Vendée, 1 M 492) 

- Voir aussi l'ouverture du carré militaire pour les soldats montois, le 28 mars 1921 

Publié le 25 novembre 2011

mars 1932

Le vicomte Charles de Rougé (1892-1983) originaire des Essarts fait lui-même décoller son premier élytroplan de la piste de Guyancourt (Yvelines). Dernier pionnier vendéen de l'aviation, il commence par construire aux Essarts des planeurs de 1907 à 1909, un biplan motorisé en 1912, une maquette d'hélicoptère en 1914. Entre 1932 et 1939, il conçoit et fait voler plusieurs modèle d'élytroplans (empennage en T). Son invention a permis d'améliorer la stabilisation des avions. Dans les années 1950-1960, il réalise des avions ultralégers de loisirs.

Cité dans le catalogue de l'exposition qui a eu lieu au château des Essarts en 2006  "Charles de Rougé (1892-1983) : le dernier pionnier vendéen de l'aviation" (Arch. dép. Vendée, BIB B 3897/5). 

Publié le 19 septembre 2012

Retour en haut de page