Éphéméride

Proposer un fait daté

C'est arrivé un 14

janvier 1882

Auguste Pierre Fulcran Calvet est nommé préfet de la Vendée. Il prend ses fonctions le 25 janvier et sera remplacé le 26 avril 1885 par Gabriel Alexis Bouffet.

Arch. dép. Vendée, 2 M 13 

Publié le 7 décembre 2011

novembre 1882

Paul de La Roche-Saint-André est victime d'un attentat anarchiste, dans la nuit, à son domicile. Cette affaire dite des "Bombes de Rocheservière" se déroule dans un climat de conflit politique et de lutte de pouvoir entre les vieilles familles cerviéroises issues des Républicains de 1793 et celles issues de la vieille noblesse locale qui ont embrassé le parti des monarchistes légitimistes. Lors de l'enquête et des procès qui s'ensuivront, de La Roche-Saint-André sera présenté tour à tour victime et auteur de l'attentat. La presse en fera une affaire nationale, l'opinion se captivant pour cet imbroglio politico-criminel.

- Cité par Daniel Garriou dans "L'affaire de La Roche-Saint-André" (Arch. dép. Vendée, BIB B 4737/3, p. 49-63). 

- "Journal des Sables et de la Vendée", 26 novembre 1882 (Arch. dép. Vendée, 4 Num 41, 1882, vue 101). 

Publié le 16 mars 2017

juin 1886

Fête patriotique de Montaigu, en l'honneur de La Révellière-Lépeaux. Né dans cette ville le 24 août 1753, Louis-Marie La Révellière-Lépeaux fut, sous la Révolution, député de l'Assemblée constituante et administrateur du département de Maine-et-Loire.

- Cité dans "Le phare de la Loire" (Arch. dép. Vendée, 16-17 juin 1886, 1 Num 19/30

- "Mémoires de Larevellière-Lépeaux" (Arch. dép. Vendée, BIB 4919/1-3

Publié le 24 novembre 2011

janvier 1905

Une du "Monde illustré" du 21 janvier 1905 (1 Fi 1178) 

A l'Assemblée nationale, le député vendéen Armand de Baudry d'Asson coiffe Emile Combes, président du Conseil et ministre de l'Intérieur et des Cultes, d'une casserole, affichant ainsi son désaccord avec la politique anticléricale de ce dernier.

Couverture du "Monde illustré" du 21 janvier 1905 (Arch. dép. Vendée, BIB PD 17/91 et 1 Fi 1178

Publié le 22 novembre 2011

janvier 1911

Le bandit Jules Grand est arrêté à La Garnache, dans l'auberge Raveleau par le garde-champêtre Chaigneau et par les gendarmes de la commune. Assassin et voleur, ayant sévi principalement en Loire-Atlantique, Jules Grand, surnommé Henrici le bandit, est guillotiné à Nantes le 25 mars 1911.

Cité par Monique et Alexis Bétus dans "Le canton de Challans", p. 34 (Arch. dép. Vendée, BIB B 5015) 

Publié le 30 octobre 2014

Retour en haut de page