Éphéméride

Proposer un fait daté

C'est arrivé un 9

octobre 1921

Le monument aux morts de Mouilleron-en-Pareds 

Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 de Mouilleron-en-Pareds est inauguré par Georges Clemenceau, en compagnie du commandant de Lattre de Tassigny, tous deux natifs de cette commune.

Cité dans "La route des deux victoires : itinéraire touristique et historique en Vendée", p. 7 (Arch. dép. Vendée, BIB B 1683/9) 

Publié le 13 juin 2013

octobre 1921

Le conseil municipal d'Olonne-sur-Mer accepte à l'unanimité le projet d'un monument aux morts de la guerre 1914-1918 présenté par les frères Martel, sculpteurs d'origine vendéenne. En choisissant de représenter une Olonnaise en costume de deuil du pays plutôt qu'un poilu, Jan et Joël Martel illustrent leur goût pour le régionalisme et le style "Art Déco".

- Extrait du registre des délibérations du conseil municipal (Arch. dép. Vendée, T 383/1) 

- Vue d'ensemble du monument commémoratif signé Jan et Joël Martel (Arch. dép. Vendée, TT 383-1/33

Publié le 24 novembre 2011

janvier 1924

Le littoral vendéen est touché par un raz de marée qui s'abat sur les côtes de l'Atlantique, du Finistère jusqu'à la côte marocaine.

- Article rédigé par Roland Mornet en 1997 (Arch. dép. Vendée, 1 J 2238

- La Vendée républicaine, du 12 janvier 1924, n°2073 

- L'Etoile de la Vendée, du 13 janvier 1924, n°4359 

Publié le 22 novembre 2011

novembre 1944

La cour de justice de Vendée, chargée de juger des "faits graves de collaboration", siège pour la première fois à La Roche-sur-Yon. 186 dossiers seront déférés devant cette instance ; ils sont aujourd'hui conservés aux Archives départementales de la Vienne.

Cité dans "Guerre et libération en Vendée", numéro hors-série de Ouest-France, p. 44 (Arch. dép. Vendée, BIB D 671/1) 

Publié le 15 septembre 2015

février 1949

Le Puits d'Enfer aux Sables-d'Olonne (6 Fi 1204, vue 4) 

Découverte aux Sables-d'Olonne, dans l'entaille du Puits d'Enfer, du cadavre ligoté d'un homme et des restes d'une malle en osier. L'énigme de la "malle sanglante" commence. L'homme décédé se révèle être le rentier Robert Thélier. L'enquête aboutira à l'arrestation de sa gouvernante, Andrée Farre, qui avait obtenu de son patron un testament en sa faveur. Condamnée à mort en 1950, sa peine sera commuée l'année suivante en réclusion à perpétuité. Cette fois-ci la légende qui prétend que "tout ce qui tombe dans le Puits d'Enfer disparaît à jamais" ne s'est pas vérifiée ! Le metteur en scène Henri-Georges Clouzot, qui assista au procès, s'inspirera de cette histoire pour son film "Les diaboliques".

- Cité par Philippe Gilbert dans "Crimes et catastrophes de Vendée", p. 92-97 (Arch. dép. Vendée, BIB B 5209) 

- Cité dans Ouest-France, 10-15 février 1949 (Arch. dép. Vendée, BIB PE 17/8) 

Publié le 15 septembre 2015

Retour en haut de page