Éphéméride

Proposer un fait daté

C'est arrivé un 12

juin 1920

Alfred Jean-Baptiste Joseph Meinrad Baffrey est nommé préfet de la Vendée. Il prend ses fonctions le 1er juillet et sera remplacé le 28 mai 1926 par André Jozon.

"Recueil des actes administratifs de la préfecture dela Vendée", 1921 (Arch. dép. Vendée, 4 Num 219/112

Publié le 9 décembre 2011

mai 1924

Bénédiction de l'école d'agriculture Notre-Dame de la Forêt à La Mothe-Achard, confiée aux Frères de Saint-Gabriel. Cette école ambitionne de "Donner aux jeunes gens une éducation morale et religieuse et d'apprendre aux fils d’agriculteurs à tirer plus de profits de leurs terres par la mise en œuvre de meilleurs procédés en culture et élevage". Quelques années après son ouverture, l'école connaît un rayonnement national, grâce notamment à ses stations expérimentales. La première Maison familiale de garçons du département y ouvre ses portes en 1949. L'école déménage à La Roche-sur-Yon en 1966 (les Etablières).

Cité dans "La Semaine catholique", 31 mai 1924 (Arch. dép. Vendée, BIB PB 312/XX, vues 182-183

Publié le 24 novembre 2011

octobre 1930

Inauguration à Mouchamps du monument réalisé par les frères Martel à la mémoire du commandant Guilbaud. Né à Mouchamps le 8 octobre 1890, René-Cyprien Guilbaud fit une brillante carrière dans l'aviation. Il disparut aux commandes de son hydravion alors qu'il portait secours à une expédition en dirigeable au dessus du pôle Nord, près des îles Lofoten. Un autre monument a été élevé à sa mémoire à Caudebec-en-Caux, d'où son hydravion a décollé.

- Cité par Gaston Godard, dans "Recherches vendéennes", 1999, pages 177-178 (Arch. dép. Vendée, BIB PC 16

- Carte postale, collections Emile Brethé (Arch. dép. Vendée, 176 J 107-2

Publié le 24 novembre 2011

février 1936

Marie Eugénie Françoise Renard est déclarée décédée après avoir été retrouvée inanimée à son domicile, à La Taillée. Cette jeune artiste peintre, âgée seulement de 27 ans (elle était née en 1908 à La Taillée) avait déjà une certaine renommée grâce à ses natures mortes et ses motifs floraux. Elle avait pris soin, avant de se donner la mort avec son père, de léguer ses oeuvres au Musée vendéen, à Fontenay-le-Comte.

Dossier documentaire sur Le Gué-de-Velluire (Arch. dép. Vendée, 249 J - Papiers Martineau)  

Publié le 21 janvier 2014

juin 1940

Poussé par les menaces croissantes de bombardements, Alphonse Saladin, conservateur du Musée des Beaux-Arts du Havre, conduit douze caisses de tableaux, parmi les oeuvres les plus prestigieuses, à La Roche-sur-Yon, pour en garantir la conservation. Neuf d'entre elles seront placées au musée municipal et trois aux Archives départementales sous la garde de l'archiviste Louis Monnier. Deux ans plus tard, en juin 1942, les oeuvres d'art seront transférées au château de Sassy dans l'Orne.

Cité par Thierry Vincent, dans "Sauver les fonds patrimoniaux de la ville du Havre durant la Seconde Guerre mondiale", p. 117-122 (Arch. dép. Vendée, BIB B 4735/14) 

Publié le 10 janvier 2017

Retour en haut de page