Éphéméride

Proposer un fait daté

C'est arrivé en juin

Le 14 juin 1931
naufrage du Saint-Philibert

Collection de cartes postales relatives au naufrage du Saint-Philibert ( 89 Fi 309

Naufrage du Saint-Philibert, en provenance de Noirmoutier, à l'entrée de la baie de Bourgneuf . Parmi les victimes, près de 500 personnes, on comptait essentiellement des ouvriers et travailleurs nantais et leurs familles qui pouvaient depuis peu bénéficier d'un vaste programme de loisirs proposés par la société "Les Loisirs" de Nantes.

Arch. dép. Vendée, 1 M 558 

Publié le 24 novembre 2011

Le 1er juin 1934

Louis Chaigne 

Première édition de "La Vendée" de Louis Chaigne. Revu et enrichi, cet ouvrage, devenu un classique, sera plusieurs fois réédité. Louis Chaigne, écrivain, critique littéraire et biographe, manifeste dans son œuvre ses convictions religieuses et son attachement à son pays natal (né à Talmont-Saint-Hilaire en 1899, mort à Venansault en 1973).

Fonds Louis Chaigne (Arch. dép. Vendée, 136 J). 

Publié le 24 novembre 2011

Le 6 juin 1937

Marguerite Vincelot 

On apprend à Marguerite Vincelot que son livre "L'Ombre du logis. Roman vendéen", couronné par l'Académie française l'année précédente, sera au nombre des ouvrages présentés à l'Exposition internationale de Paris pour illustrer la vie intellectuelle en Vendée. Sous le pseudonyme de Mag-Vincelot, cette originaire du bocage publiera d'autres romans et des publications sportives dont "Femmes, cultive ton corps".

- Correspondance avec les organisateurs du Pavillon de la région Poitou, Aunis et Saintonge à l'Exposition internationale de 1937 (Arch. dép. Vendée, 8 M 5). 

- Pour information, "L'Ombre du logis" est conservé sous la cote BIB A 270. 

Publié le 19 septembre 2012

Le 12 juin 1940

Poussé par les menaces croissantes de bombardements, Alphonse Saladin, conservateur du Musée des Beaux-Arts du Havre, conduit douze caisses de tableaux, parmi les oeuvres les plus prestigieuses, à La Roche-sur-Yon, pour en garantir la conservation. Neuf d'entre elles seront placées au musée municipal et trois aux Archives départementales sous la garde de l'archiviste Louis Monnier. Deux ans plus tard, en juin 1942, les oeuvres d'art seront transférées au château de Sassy dans l'Orne.

Cité par Thierry Vincent, dans "Sauver les fonds patrimoniaux de la ville du Havre durant la Seconde Guerre mondiale", p. 117-122 (Arch. dép. Vendée, BIB B 4735/14) 

Publié le 10 janvier 2017

Le 16 juin 1940

Page 11.206 des "Lettres à Pierrette" 

Valentin Thomas écrit sa première lettre en tant que réfugié à Saint-Martin-de-Fraigneau, où il restera trois mois avec sa femme Eugénie Boinot (originaire de cette commune vendéenne), avant de rejoindre leur maison de la banlieue parisienne. Cet ingénieur retraité de la SNCF est l'auteur d'une correspondance de plus de 25.000 pages adressée à Pierrette Gombert, la fille d'un de ses amis francs-maçons. C'est dans la 254e lettre qu'il décrit son arrivée en Vendée, en plein exode, le 12 juin 1940 : "un train bondé de "réfugiés" dont beaucoup fuyaient un premier lieu d'asile nous conduisait à Velluire, puis un autre à Fontenay-le-Comte, puis un autre nous amena à Saint-Martin-de-Fraigneau où nous voici. (...) Le soir même de notre arrivée ici, il y eut "alerte" et les avions allemands survolaient le bled vendéen, allant sut-on ensuite, bombarder La Pallice."

"Lettre à Pierrette" n° 254, volume 41, page 11.206 (Arch. dép. Vendée, 198 J 41) 

Publié le 13 juin 2017

Retour en haut de page