Éphéméride

Proposer un fait daté

C'est arrivé un 13

avril 1793

Henri de La Rochejaquelein à la tête des paysans (1 Fi 1175/3)  

Guerre de Vendée : Henri de La Rochejaquelein est acclamé par 3000 paysans qui se placent sous ses ordres, au château de la Durbellière à Mauléon. C'est à cette occasion qu'il prononça ces mots : "Si j'avance, suivez-moi ! Si je recule, tuez-moi ! Si je meurs, vengez-moi !". Le jour-même, il remporte la victoire aux Aubiers sur la troupe de Quétineau, et le nord des Deux-Sèvres bascule dans l'insurrection.

- Cité par P. Doré Graslin dans "Itinéraires de la Vendée militaire : journal de la guerre des géants, 1793-1801", p. 63 (Arch. dép. Vendée, BIB D 130)
- Cité par Jacques Hussenet dans "Détruisez la Vendée !", page 33 (Arch. dép. Vendée, BIB B 3529) 

Publié le 11 juillet 2018

mai 1793

Guerre de Vendée : prise de La Châtaigneraie par l'Armée catholique et royale.

Lettre du général Chalbos annonçant au ministre de la guerre que La Châtaigneraie est perdue et que les insurgés combattent de mieux en mieux (SHD B 5/4-45, vues 3-4

Publié le 15 mai 2013 par Pierre Gréau

décembre 1793

Guerre de Vendée : bataille du Mans au cours de laquelle le général Marceau annoncera que plus de "3000 de ces fanatiques mordent la poussière" (23 frimaire an II).

Citation de la lettre du général Marceau au ministre de la Guerre (Arch. dép. Vendée, 1 J 1977

Publié le 22 novembre 2011

juillet 1795

Vente de la métairie appelée "le Temple", située à Sallertaine et dépendant de la commanderie templière de Coudrie (Challans), à François Fortin de Nantes, pour 40.000 livres.

Arch. dép. Vendée, 1 Q 703 

Publié le 24 novembre 2011

septembre 1858

L'Austria, un navire de passagers parti de Hambourg à destination de New York avec à son bord plus de cinq cents émigrants et quelques passagers plus fortunés, fait naufrage à la suite d'un terrible incendie au large de Terre-Neuve. Ernest Renaud, le capitaine du Maurice, un navire de commerce Nantais, porte assistance aux survivants du sinistre. Le récit de ces derniers, rapporté par la presse partout dans le monde connaît un écho considérable. Ernest Renaud, né à la Davière (Saint-Julien-des-Landes) le 3 août 1824, devient alors pour la presse la figure même du héros.

- Cité par Pierre Chotard et Gaëlle David dans "L' "Austria", une tragédie dans l'Atlantique : Hambourg-New York, 13 septembre 1858" (Arch. dép. Vendée, BIB D 828) 

- Cité par Eugène Louis dans "Un drame maritime, 13 septembre 1858 : Ernest Renaud et l'Austria" (Arch. dép. Vendée, BIB 6724) 

Publié le 13 mai 2013

Retour en haut de page