Éphéméride

Proposer un fait daté

C'est arrivé un 22

mai 1809

En pleine guerre napoléonienne, naît Jacques Proud (ou Proust) à Vairé.
Curé de Cugand, puis cistercien trappiste à la Melleray (Loire-Atlantique). Fondateur de la première abbaye américaine, aujourd'hui la plus grande (Notre-Dame de Gethsémani dans le Kentucky) dont il fut le premier abbé. Pie IX lui demanda de refonder le monastère des Trois-Fontaines à Rome, où saint Paul aurait été décapité, ce qu'il fit entre l'ouverture du Concile Vatican I (1870) et sa mort en 1874.
Grand collecteur de fonds, il est par sa correspondance le grand témoin du XIXe siècle sur les progrès technologiques (naissance du chemin de fer, du moteur et des bateaux à vapeur, du timbre-poste et du télégraphe). Il est aussi le témoin des bouleversements politiques de son siècle, en France (monarchie, république, troupes prussiennes après 1870), aux Etats-Unis et en Italie (zouaves pontificaux puis troupes de Garibaldi dans la Rome de 1870).

- Jacques Rideau, "Dom Marie Eutrope Proust, 1809-1874 : itinéraire d'un moine", 2013 (Arch. dép. Vendée, BIB B 4727/6). 

- Notice biographique dans le Dictionnaire des Vendéens  

Publié le 5 novembre 2013 par Bernard Deslandes

mars 1815

Jean-Pierre Boullé est nommé préfet de la Vendée. Nommé le 22 mars et le 6 avril 1815 (Cent Jours). Installé le 30 mars 1815, il sera remplacé le 19 mai par Paul-Félix Ferri-Pisani.

Arch. dép. Vendée, 2 M 13 

Publié le 23 novembre 2011

janvier 1862

Honoré Hippolyte Girard de Villesaison est nommé préfet de la Vendée. Il prend ses fonctions le 28 février et sera remplacé le 16 octobre 1865 par Jean-Jacques Poussou de Fonbrune.

Arch. dép. Vendée, 2 M 13 

Publié le 7 décembre 2011

septembre 1882

Dernière exécution capitale à La Roche-sur-Yon. Un condamné pour double meurtre est guillotiné devant 2000 personnes, place du Point du Jour.

- Cité par H. Brunetière, dans "Une ville républicaine : La Roche-sur-Yon, 1870-1914", page 216 (Arch. dép. Vendée, BIB B 3609/2

- Arrêts de la Cour d'assises, 1882 (Arch. dép. Vendée, 2 U 114) 

- La Vendée, n° 112, du 27 septembre 1882 (Arch. dép. Vendée, 4 num 435) 

Publié le 25 novembre 2011

août 1886

Sous l'impulsion du Dr Auguste Barbanneau, Pouzauges devient la première "ville-lumière" de Vendée en adoptant l'électricité pour l'éclairage des rues. Dès la fin décembre, une usine à gaz pauvre, installée dans le centre ville, alimente une vingtaine de lampadaires.

- Délibérations municipales numérisées de Pouzauges, 1886, vue 14

- Statuts de la Compagnie d'éclairage électrique de Pouzauges, 1886 (Arch. dép. Vendée, 1 O 530). 

- Cité dans un article de l' "Annuaire de la Société d'émulation de la Vendée" : "Pouzauges, première ville-lumière électrique de Vendée et de l'Ouest de la France", par Cl. Blandin (Arch. dép. Vendée, BIB PC 16/40, 1965, pages 99-105). 

Publié le 26 novembre 2012

Retour en haut de page