Éphéméride

Proposer un fait daté

C'est arrivé en 1917

3 janvier

Trois chalutiers de L'Ile-d'Yeu, "la Jeanne-Mathilde", "le Pierre-le-Grand" et "le Saint-Jacques", sont coulés par un sous-marin allemand. Depuis 1916, au large de l'île, mines et sous-marins ennemis perturbent la pêche et le commerce maritimes, provoquant nombre d'explosions et de naufrages.

Cité par Jean-François Henry dans "L'Ile-d'Yeu dans la Grande Guerre", p. 272 (Arch. dép. Vendée, BIB B 5087) 

Publié le 10 décembre 2014

26 janvier

Le canot de sauvetage "Paul Tourreil" de l'île d'Yeu quitte Port Joinville pour secourir les naufragés du cargo norvégien l' "Ymer", coulé par un sous-marin allemand. Après avoir secouru des naufragés, le canot de sauvetage pris dans la tempête dérive vers le nord pour s'échouer deux jours plus tard en Bretagne, au sud de Concarneau. Le royaume de Norvège rendit hommage aux sauveteurs dont certains périr, en faisant élever un monument, place de la Norvège, à Port-Joinville. Ce dernier a été inauguré le 5 juillet 1922.

- Dossier sur les naufrages, 1820-1931 (Arch. dép. Vendée, 1 M 558) 

- Cité dans " Fortunes de mer : histoires de naufrages au large des côtes vendéennes", pages 142-147 (Arch. dép. Vendée, BIB C 784

Publié le 22 novembre 2011

31 janvier

Au plus fort de la guerre sous-marine menée par les Allemands, les bateaux de pêche des Sables-d'Olonne sont réquisitionnés pour la surveillance de la côte.

Cité par Jean Rousseau dans "14-18 les poilus de Vendée", p. 88 (Arch. dép. Vendée, BIB B 3268) 

Publié le 21 janvier 2014

18 mars

Le "Hyacinthe Yvonne", bateau de pêche à voile des Sables-d'Olonne armée d'un canon de 47, coule un sous-marin allemand sur le plateau de Rochebonne, près du phare des Baleines. Depuis le 31 janvier 1917, ce bateau sablais, comme des dizaines d'autres, était chargé de la surveillance de la côte. Avant de disparaître, le sous-marin allemand avait eu le temps de toucher le "Hyacinthe Yvonne" dont l'équipage est sauvé par une autre barque de pêche. Le combat naval a duré 25 minutes.

Cité par Jean Rousseau dans "14-18 les poilus de Vendée", p. 89 (Arch. dép. Vendée, BIB B 3268) 

Publié le 21 janvier 2014

16 avril

Lancement par le général Nivelle de l'offensive du Chemin des Dames, à laquelle participe Alexandre Roux, soldat au 7e régiment de hussards. Dès le 13 avril, il écrit à ses parents, habitants des Clouzeaux, qu'il est près "du point qui fera parler de lui d'ici quelques jours".

- Lettres d'Alexandre Roux à ses parents, 13-17 avril 1917 (Arch. dép. Vendée, 1 Num 397/16, vues 1-4

- Voir la notice biographique d'Alexandre Roux, dans le Dictionnaire des combattants vendéens de la Grande Guerre 

Publié le 30 octobre 2014

Retour en haut de page