Éphéméride

Proposer un fait daté

C'est arrivé un 16 juin

1940

Page 11.206 des "Lettres à Pierrette" 

Valentin Thomas écrit sa première lettre en tant que réfugié à Saint-Martin-de-Fraigneau, où il restera trois mois avec sa femme Eugénie Boinot (originaire de cette commune vendéenne), avant de rejoindre leur maison de la banlieue parisienne. Cet ingénieur retraité de la SNCF est l'auteur d'une correspondance de plus de 25.000 pages adressée à Pierrette Gombert, la fille d'un de ses amis francs-maçons. C'est dans la 254e lettre qu'il décrit son arrivée en Vendée, en plein exode, le 12 juin 1940 : "un train bondé de "réfugiés" dont beaucoup fuyaient un premier lieu d'asile nous conduisait à Velluire, puis un autre à Fontenay-le-Comte, puis un autre nous amena à Saint-Martin-de-Fraigneau où nous voici. (...) Le soir même de notre arrivée ici, il y eut "alerte" et les avions allemands survolaient le bled vendéen, allant sut-on ensuite, bombarder La Pallice."

"Lettre à Pierrette" n° 254, volume 41, page 11.206 (Arch. dép. Vendée, 198 J 41) 

Publié le 13 juin 2017

1978

Carte postale, 1 Num 1 67/40 

Première représentation de la cinéscénie du Puy-du-Fou. Le spectacle en plein air, imaginé par Philippe de Villiers, met en scène 300 acteurs bénévoles devant 2500 invités. Depuis cette première, plus de 12 millions de spectateurs se sont succédés sur les gradins puyfolais.

"16 juin 1978, première représentation de la cinéscénie du Puy du Fou : le phénomène puyfolais" par Michel Chamard, dans "Recherches vendéennes", 1999, p. 535-538 (Arch. dép. Vendée, BIB PC 16) 

Publié le 13 juin 2017

Retour en haut de page