Clergé vendéen sous la Troisième République : de nouvelles sources en ligne aux Archives nationales

Fiche de Félicien Maurat, desservant de Petosse (AN,  F/19/6615, vue 24

Les Archives nationales ont récemment mis en ligne, dans leur salle des inventaires virtuelle, un  Fichier des ecclésiastiques qui rassemble environ 80 000 fiches individuelles classées par diocèse (AN, F/19/6544-F/19/6697). Constitué par l’administration des Cultes à partir de 1881 pour répertorier les ecclésiastiques rémunérés par l’État, ce fichier a cessé d’être alimenté en 1906, à la suite du vote de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat en décembre de l’année précédente. 

Pour le diocèse de Luçon, on compte près de 900 fiches numérisées, soit autant d’ecclésiastiques dont le parcours de 1881 à 1905 bénéficie désormais de sources accessibles en ligne et complémentaires à celles déjà proposées par les Archives départementales, à savoir  la correspondance adressée par les paroisses à l’évêché entre 1821 et 1905, soit près de 20 000 lettres provenant pour l’essentiel des curés.  

   

Depuis le Concordat de 1801, l’Etat verse un traitement aux évêques et aux prêtres des paroisses. Le Fichier des ecclésiastiques dont il est question ici, a toutefois été créé 80 ans plus tard, en 1881, par l’administration des Cultes d’une Troisième République dont la politique anticléricale est alors manifeste. Chaque ecclésiastique rémunéré par l’Etat y est répertorié. En haut de la fiche, sur cinq lignes, sont d’abord mentionnées des informations sur son identité : le diocèse dont il dépend, ses nom et prénoms, sa date de naissance, le lieu de naissance étant parfois ajouté, et enfin son titre en 1881 accompagné du lieu où il est affecté. Pour faciliter l’accès au fichier, les Archives nationales annoncent un projet d’indexation, c’est à la clef la perspective d’accéder à une base nominative du clergé des années 1881 à 1905. Le reste de la fiche est occupé par trois colonnes intitulées "mutations", "dates" et "renseignements". Ainsi est-il possible de suivre, de paroisse en paroisse, les affectations successives  d’un curé. Ces colonnes contiennent souvent des numéros qui renvoient à des dossiers traités par l’administration des Cultes, "qu’on peut espérer retrouver dans la sous-série F/19", lit-on dans la présentation du fichier, sur le site des Archives nationales. 

  

Extrait de la fiche de Célestin Marcetteau, vicaire de Beaulieu-sous-La-Roche (AN,  F/19/6615, vue 7

Sans aller aussi loin dans la recherche, la consultation en ligne des fiches numérisées apporte déjà de nombreux renseignements, essentiellement d’ordre politique. Car en pleine période d’offensive anticléricale, c’est l’attitude du clergé vis-à-vis des institutions républicaines qui fait l’objet de commentaires, à l’image de celui qu’on lit sur la fiche de Célestin Marcetteau, vicaire de Beaulieu-sous-La-Roche : "au point de vue politique, il est comme tous ses collègues de Vendée, hostile au gouvernement, mais il n’a donné lieu jusqu’ici à aucune plainte". Ce n’est pas le cas de nombre des collègues de Célestin Marcetteau, les plaintes pouvant aller jusqu’à la suppression du traitement notifiée par l’abréviation "ST" dans la colonne "renseignements".  

Et c’est bien là tout l’intérêt de la consultation de ces fiches qui se font l’écho des batailles politiques dont les enjeux sont aussi bien locaux que nationaux, les questions autour de l’enseignement laïc et religieux y ayant une place de choix. En effet, l’administration des Cultes y rapporte les contenus des correspondances entretenues avec d’un côté le préfet et, de l’autre côté, l’évêque, en l’occurrence Mgr Catteau dont l’épiscopat s’étend de 1877 à 1915. On suit ainsi les signalements successifs des autorités civiles et religieuses sur les membres  du clergé : on passe d’avis favorable en avis hostile, de demande de déplacement en demande de surveillance, voire en menace de suppression du traitement… 

  

Fiche de Jean-Jacques Rousseau (AN F/19/6615, vues 237 et 238

A cet égard, la fiche de l’abbé Jean-Jacques Rousseau, desservant de Saint-Denis-la-Chevasse, est emblématique. Au passage, on notera que son lien de parenté présumé avec le philosophe  du même nom a été démenti en 1914 (1). Toujours est-il que le 19 août 1884, son traitement est supprimé à la suite d’une condamnation à 24 heures de prison pour outrages au secrétaire général de la préfecture dans l’exercice de ses fonctions. Il faut dire qu’il s’était opposé un peu trop énergiquement à l’installation d’une institutrice laïque dans sa paroisse. Pour en savoir davantage sur cette affaire, on n’hésitera pas à se reporter, sur le site des Archives départementales cette fois, à la correspondance numérisée de la paroisse de Saint-Denis-la-Chevasse reçue à l’évêché de Luçon ( AHD Luçon – SM 208/5 : opposition et heurts lors de l’installation d’une institutrice laïque, 1884). 

Pour en revenir à la fiche de l’abbé Rousseau complétée recto et verso, on saura qu’il est particulièrement actif dans la presse, le ministre de l’Instruction publique, Paul Bert, étant une de ces cibles privilégiées, et on le suivra ainsi jusqu’à son décès en octobre 1894.  

Au final ces parcours individuels riches en anecdotes sur près de 25 ans (1881-1905) serviront autant à enrichir l’histoire des communes vendéennes que celle du département. 

  

Sur le site des Archives nationales, les fiches du diocèse de Luçon sont réparties en trois lots d’images :  

  

En complément, les sources numérisées sur le clergé, toutes périodes confondues, accessibles sur le site des Archives de la Vendée :

Fichier historique du diocèse de Luçon : 32 000 notices descriptives de documents consacrés à l'histoire religieuse de la Vendée jusqu’au Concordat de 1801 et conservés dans plusieurs institutions ou dans des collections privées 

•  Archives historiques du diocèse de Luçon. Correspondance des paroisses du diocèse reçue à l’évêché de Luçon entre 1821 et 1905 : près de 20 000 lettres

•  Dictionnaire du clergé vendéen (XIIIe-milieu XXe siècle)

•  La Semaine catholique du diocèse de Luçon (1876-1969)

•  Les Archives du diocèse de Luçon, ou Chroniques paroissiales (1889-1970)

•  Bulletins paroissiaux (fin XIXe-XXe siècle)

•  Mandements et actes épiscopaux des évêques de Luçon (1821-1938)

• Congrégation des Filles de la Sagesse : Membres de la Congrégation et historique des maisons (1752-2016) et Documents iconographiques illustrant l’action et les œuvres de la Congrégation.

  

(1). Rousseau, Louis. "La survivance de Jean-Jacques Rousseau en Vendée". In : Bulletin périodique de la Société d'émulation de la Vendée. 1914, 6e série, vol. 4, fasc. 1, p.116-123 

Date de publication : 08 juin 2022

Retour en haut de page