Plus de 27 000 cartes postales en ligne : une belle collection de timbrées !

Bien arrivé à La Roche-sur-Yon ? Dites-le avec une carte postale (en vente sur le quai) ! ( 1 Num 525-13, vues 18-19) 

Sept ans après avoir dépassé le cap des 10 000 cartes postales accessibles en ligne (voir l’actualité du 30 octobre 2013), les Archives de la Vendée ont presque triplé ce chiffre. Ce sont près de 27 300 cartes postales numérisées qui s’offrent désormais aux cartophiles, amateurs d’histoire ou simples curieux à la recherche d’illustration. Les descriptions qui les accompagnent permettent aisément de situer celles qui correspondent à un sujet d’intérêt, un lieu, un bâtiment, une scène de genre, etc. 

Apparu vers 1870, ce morceau de carton – alors vierge de toute illustration – dédié à la correspondance va connaître le succès en s’associant à une autre nouveauté du 19e siècle : la photographie. Cette dernière, qui n’occupait initialement qu’un quart du verso, finit par le remplir entièrement, reléguant la correspondance du même côté que l’adresse de destination à partir de 1904. L’engouement pour les cartes postales explose au début du 20e siècle, suscitant très rapidement la passion de nombreux collectionneurs. Passion qui ne s’est pas démentie depuis ! 

  

Zoom sur les derniers prêts

Plusieurs particuliers ont prêté leurs collections aux Archives dans le but d’en faire profiter un large public. Nous les en remercions chaleureusement ! Depuis un an, cinq communes vendéennes ont ainsi été largement dotées de nouvelles entrées : La Roche-sur-Yon grâce au prêt Belleil (811 cartes postales cotées 1 Num 525), Noirmoutier-en-l’Ile avec le prêt Soulard (538 cartes postales, 1 Num 381), Damvix par un prêt anonyme (32 cartes postales, 1 Num 1-323), Montaigu avec le prêt Rivière (123 cartes postales, 1 Num 535) et Breuil-Barret grâce au prêt Briffaud (63 cartes postales, 1 Num 539). 

Le transport de bidons de lait par barque à Damvix ( 1 Num 1-323-4, vue 3) 

Ces prêts ont principalement enrichi l’inventaire des cartes postales isolées, qui regroupe à lui seul plus de 11 200 pièces. Quatre autres inventaires sont également dédiés aux cartes postales vendéennes : deux fonds de photographes-éditeurs ( Robuchon et Ramuntcho, détaillés plus bas) et deux fonds de collectionneurs ( Jean Meunier et Bernard Raymond). Ces cinq inventaires représentent 78 % des cartes postales en ligne. Le reste est réparti dans une trentaine d’inventaires différents, dont 17 concernant la Première Guerre mondiale. À ce jour, sur les 27 300 cartes postales en ligne, 37 % sont conservées aux Archives et 63 % sont issues de prêts. Vous possédez une collection de cartes postales illustrant une commune vendéenne et désirez la partager avec les autres utilisateurs du site des Archives départementales ? N’hésitez pas à nous contacter

Lors de chaque prêt, les cartes postales déjà en ligne sur le site des Archives sont écartées, puis celles retenues sont classées par sujets, décrites et numérisées. Sauf cas particuliers (cartes publicitaires ou présence d’informations éclairant le sujet de la carte postale), seul le verso des cartes est numérisé. Les mentions d’édition et la date d’oblitération ou d’écriture – riches d’enseignement pour le cartophile – sont systématiquement relevées. 

  

Les éditeurs de cartes postales vendéens

Si tous les éditeurs – vendéens ou non – se côtoient au fil d’une présentation thématique dans l’inventaire des cartes postales isolées, deux éditeurs de cartes postales locaux ont, quant à eux, fait l’objet d’inventaires particuliers. Il s’agit de Jules Robuchon, le pionnier de la photographie en Vendée dont les premiers clichés remontent aux années 1860 (voir l’inventaire, regroupant 522 oeuvres), et de Raymond Bergevin, Rochelais qui exerça principalement entre les deux guerres sous le pseudonyme de Ramuntcho (voir l’inventaire, qui frôle les 3400 pièces) et dont les Archives de la Vendée ont reçu une partie du legs. 

Boutique de cartes postales à La Roche-sur-Yon, carte éditée par Jehly, le gendre d’Eugène Poupin qui lui succéda en 1918 ( 1 Num 525-20, vue 1, détail) 

À l’âge d’or de la carte postale (le tout début du 20e siècle, jusqu’à la Guerre 1914-1918), les éditeurs illustrant la Vendée sont très nombreux, à l’échelle nationale (comme Neurdein à Paris) ou régionale (Artaud et Nozais à Nantes), mais bien plus encore à l’échelle du département (tel Eugène Poupin à Mortagne-sur-Sèvre, le plus prolifique), voire d’un canton ou même d’une commune. En effet, alors que certains éditeurs vendéens créent de véritables collections – comme « Les châteaux de la Vendée » du libraire fontenaisien Armand Robin – de nombreux petits commerces proposent des cartes postales locales à leur clientèle. 

Prenons l’exemple de La Roche-sur-Yon à la lumière de la collection Belleil : les 811 cartes postales de ce prêt, mises en ligne l’été dernier, font apparaître à elles seules une vingtaine de photographes et d’éditeurs yonnais. Certains n’ont publié que quelques cartes postales (comme G. Guignardeau, dont on ignore la profession, ou les libraires Baudry, Crochet et Renolleau-Morain). D’autres éditeurs – en général photographes – sont particulièrement appréciés des collectionneurs pour la qualité de leurs œuvres. C’est le cas de Lucien Amiaud (qui s’installe ensuite aux Sables-d’Olonne), Paul Dugleux, G. Fillodeau et Eugène Hamonnet (tous les trois installés rue Paul Baudry) ou encore Mme Milheau et Eugène Bertrand. 

En complément de ces inventaires en ligne, découvrez les ouvrages consacrés aux cartes postales consultables aux Archives de la Vendée grâce au guide de recherche des documents iconographiques (ouvrir le menu « Cartes postales » en bas de la page).  

   

Échantillon de cartes postales ajoutées récemment et produites par des éditeurs vendéens :

La statue de Paul Baudry sur la place de la Préfecture à La Roche-sur-Yon, photographiée par Mme Milheau avant 1904 ( 1 Num 525-87, vue 1) 

L’église et le cimetière de Breuil-Barret, carte éditée par Mme Perrochon, épicière dans cette commune ( 1 Num 539-7, vue 2) 

L’Imprimerie Moderne fondée par Eugène Hamonnet, côté impair de la rue Paul Baudry à La Roche-sur-Yon, photographiée par Paul Dugleux ( 1 Num 525-23, vue 5) 

La même imprimerie tenue par Eugène Hamonnet (éditeur de la carte postale), après son déménagement au 10 de la rue Paul Baudry en 1912 ( 1 Num 525-23, vue 6) 

Les magasins Martin-Bertrand à Noirmoutier-en-l’Ile : épicerie, chapellerie et édition de cartes postales ( 1 Num 381-59, vue 2) 

L’épicerie Laubignat à Noirmoutier-en-l’Ile, carte éditée par l’établissement avec une légende bilingue à destination des touristes anglais ( 1 Num 381-59, vue 3) 

Date de publication : 15 juin 2021

Retour en haut de page