Travaux sur les collections : bilan et objectifs de 2021

Procédure entre Marie de Beaucaire, dame des baronnies des Essarts et de Rié, et Gaspard de Coligny (extrait des archives de la baronnie de Rié, sous-série 1 E) 

Les Archives départementales préparent leur rapport d’activité annuel, l’occasion de partager avec vous quelques données chiffrées sur l’avancement des travaux menés sur les collections. 

  

Les archives anciennes : on appelle ainsi communément les fonds d’archives antérieurs à 1789. Ils proviennent en grande partie des institutions administratives disparues avec la Révolution française (séries A, B, C, D) mais également des instances et établissements religieux et des familles (séries G, H et sous-série 1 E) dont les archives ont été récupérées par séquestre avec la vente des biens nationaux. 

Sur les 110 ml que le premier ensemble représente, la majorité est déjà couverte par des inventaires imprimés et analytiques. Un important travail de reprise et d’enrichissement de l’inventaire des justices d’Ancien Régime (série B) avec numérisation des registres d’audience notamment, est en cours et sera publié dans l’année. 

Dresser un état pour le second (65 ml) est plus difficile : seule la série H (clergé régulier) bénéficie d’un inventaire électronique. On accède à la série G (clergé séculier) comme à la sous-série 1 E par des instruments de recherche assez succincts et peu structurés. Sachez qu’un travail de classement des archives de la baronnie de Rié (2 ml d’archives du XIVe au XVIIIe siècle, illustrant l’organisation de la seigneurie grâce à des analyses descriptives systématiques) est mené actuellement et devrait paraitre en 2021. De même, un recensement des censiers (registre listant les contributions -cens- dues aux seigneurs) est en cours ainsi que leur numérisation en vue d’une mise en ligne. 

  

Palais de justice des Sables-d’Olonne : Avant-projet pour la reconstruction du tribunal, 1879 : façade latérale (dossier conservé dans la sous-série 4 N) 

Les archives modernes correspondent aux papiers produits par les administrations depuis la Révolution jusqu’en 1940 (et parfois jusqu’aux années 1960). Représentant environ 3,5 km de rayonnages, elles sont couvertes par des instruments de recherche plus ou moins précis dont 69 sont déjà diffusés sur le site internet des Archives. 

Les travaux de l’année vous permettront de connaitre le contenu de la sous-série 4 N, consacrée aux dossiers sur les bâtiments départementaux, de la série V, relative aux cultes pendant le concordat (administration et bâtiments), et de la sous-série 1 Q, avec le dépouillement de tous les procès-verbaux de vente des biens nationaux accompagné de leur numérisation. 

  

Quelques inventaires déjà en ligne à découvrir : 

  • Les papiers des bureaux de l’Enregistrement : successions, partages, donations, si utiles aux travaux généalogiques ( Inventaires et catalogues en ligne > Cadastre, Enregistrement, Hypothèques, Domaines)
  • Les inventaires des documents cadastraux : à parcourir sans attendre pour faire l’historique de sa maison ( Inventaires et catalogues en ligne > Cadastre, Enregistrement, Hypothèques, Domaines)
  • Les archives relatives aux conscrits vendéens : consultez leurs matricules militaires ( sous-série 1 R)

  

Noms des gentilshommes du Poitou choisis pour la rédaction du cahier de doléances de l’ordre de la noblesse du Poitou (extrait du fonds Beauchet-Filleau, 295 J) 

Les archives privées (séries J, Fi et Ci) sont, elles, très variées, autant par la période couverte - du Moyen-Age à nos jours -, par la nature des documents - archives familiales, papiers d’érudits, archives seigneuriales, papiers d’entreprises, d’associations -, que par leur support - parchemin, dessin, gravure, film, plaques de verre, tirages photo… -. Elles sont actuellement conservées dans trois salles de stockage et occupent un peu plus de 2,5 km. De nombreuses opérations de classement sont menées depuis plusieurs années sur ces fonds très complémentaires des archives administratives ; pas moins d’une centaine d’inventaires les concernant sont déjà en ligne. Les dernières publications ont mis en lumière les collections filmées comme les fonds de photographies ( voir les dernières actualités

A noter : les Archives départementales conservent déjà 183 fonds d’archives audiovisuelles (environ 5 300 films de tous formats illustrant l’histoire, le patrimoine et le quotidien des Vendéens) et une centaine de fonds de photographies, plaques de verre et cartes postales. Les fonds d’archives papier sont au nombre de 316 et représentent plus d’1,5 km. 

Au programme de l’année : dresser un panorama général des fonds d’architectes déposés aux Archives départementales (pas moins de 350 ml) et présenter une partie du fonds Beauchet-Filleau (dépouillements généalogiques sur les familles du Poitou et pièces anciennes, notamment sur la rédaction du cahier de doléances de la noblesse du Poitou). 

  

Les archives notariales (sous-séries 3 E) occupent actuellement 2 km de rayonnages. Les minutes (actes dressés par le notaire dans son étude) les plus anciennes remontent au XVIe siècle, les plus récentes datent de la période de la Seconde Guerre mondiale. Vous le savez sans doute, la numérisation accompagnée du signalement systématique de certains actes du minutier ancien a déjà commencé depuis près de 20 ans. Plus de 900 000 images (près de 500 000 minutes) sont déjà à votre disposition ( Inventaires et catalogues en ligne > Notaires : minutier d'Ancien Régime numérisé et analysé) ; l’opération continue cette année avec le traitement des études de Mortagne-sur-Sèvre et ses environs puis des études de l’ancien canton de Chantonnay. 

  

Les archives hospitalières (série H-DEPOT) forment un ensemble de près de 120 ml et concernent 6 structures : les hôpitaux de Fontenay-le-Comte, dont l’existence remonte au XVIe siècle, de Luçon (depuis le XVIIIe siècle), de La Roche-sur-Yon et de Montaigu. Tous les fonds bénéficient d’un instrument de recherche à l’exception de celui de Montaigu ; l’un d’eux est déjà en ligne ( H-DEPOT 5 : hôpital psychiatrique) et un second est en cours de validation (H-DEPOT 4, Hôpital départemental de La Roche-sur-Yon). 

  

La bibliothèque des Archives rassemble 44 500 ouvrages – dont environ 70 % sont signalés dans un catalogue électronique – et plus de 2800 périodiques dont environ 500 vivants (tous signalés). Elle s’enrichit chaque année de dons et d’acquisitions. Elle constitue à la fois une bibliothèque de conservation, de travail pour les archivistes et de recherche pour les usagers. Elle contient les publications administratives nationales et départementales, ainsi que des imprimés liés aux fonds d’archives et à l’histoire locale. Les images numérisées de la presse ancienne conservée à la médiathèque de Fontenay-le-Comte seront bientôt mises en ligne complétant un vaste programme de numérisation de ces collections fragiles. 

Date de publication : 04 mars 2021

Retour en haut de page