Les voyages de Jean XXIII et de Jean-Paul II en Vendée

Mgr Roncalli devant la foule aux Herbiers, 1949 ( 2 Fi 32/1

Dimanche dernier, 27 avril 2014, Angelo Giuseppe Roncalli et Karol Wojtyla, plus connus sous les noms de Jean XXIII et Jean-Paul II, papes respectivement de 1958 à 1963 et de 1978 à 2005, ont été déclarés saints. Cette double canonisation a attiré des centaines de milliers de fidèles et les télévisions du monde entier sur la place Saint-Pierre, à Rome. 

Vous souvenez-vous ? L’un comme l’autre sont venus en Vendée, où, comme ailleurs, ils ont laissé l’image de pasteurs proches des gens, simples et pleins d’humour. 

Retour sur ces visites hors du commun.

  

Mgr Roncalli, nonce apostolique à Paris et futur pape Jean XXIII, notait sur un simple agenda du commerce les événements marquants de sa journée (Journal de France. BIB B 3786/1-2). Y sont inscrits ses deux voyages en Vendée en 1949 et 1950. Les autorités françaises et vaticanes étaient alors en désaccord avec l'activisme de Mgr Cazaux en faveur de l'école libre (grève de l'impôt, rassemblements, etc.). Le nonce se trouva en première ligne pour régler la question scolaire. Le 25 juin 1949, après trois arrêts, sur le mont des Alouettes, à La Roche-sur-Yon et à Saint-Mathurin, le cortège arriva aux Sables-d’Olonne, où Mgr Roncalli présida le lendemain la fête de la mer. Le 27, il célébra une messe à la cathédrale de Luçon, visita le grand séminaire, et gagna Chavagnes-en-Paillers, puis Mormaison. L’année suivante, du 14 au 16 juillet 1950, il revint en Vendée inaugurer le petit séminaire des Herbiers. 

  

Photo 1 : Au Mont des Alouettes, 1949 ( 2 Fi 32/2). 

Photo 2  : Aux Sables-d’Olonne, 1949 (Archives du diocèse de Luçon). 

Photo 3 : Sur le parvis de la cathédrale de Luçon, 1949 (Archives du diocèse de Luçon) 

 

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

  

A Saint-Laurent-sur-Sèvre, 1996 (1 Num 1/67-150) 

La visite de Jean-Paul II, faite à sa demande expresse, se déroula dans un climat plus serein. Le 19 septembre 1996, à l’occasion d’un voyage en France, le pape vint se recueillir sur la tombe de Louis-Marie Grignion de Montfort, un saint qu’il vénérait, et bénira les pèlerins réunis dans la basilique de Saint-Laurent-sur-Sèvre. Outre la place de la spiritualité montfortaine dans sa formation, l’intérêt de Jean-Paul II pour le département s’était manifesté auparavant à plusieurs reprises : en 1984 par la canonisation d’ Henri Dorie, missionnaire talmondais martyrisé en Corée ; en 1993 par la béatification de Marie-Louise Trichet, fondatrice des Filles de la Sagesse à Saint-Laurent-sur-Sèvre ; en 1997 par la déclaration comme Vénérable de Pierre Monnereau, prêtre vendéen fondateur des Sœurs des Sacrés-Cœurs. 

  

Pour en savoir plus : Jean-Paul II : sur les pas du père de Montfort : avec les personnes consacrées de la Région apostolique de l'Ouest, Saint-Laurent-sur-Sèvre, 19 septembre 1996 (BIB B 358-10) ; Jean-Paul II en France : 19-22 septembre 1996 : textes intégraux (BIB B 4567) 

Date de publication : 29 avril 2014

Retour en haut de page