Une vitrine nationale pour Noms de Vendée

Voici maintenant cinq ans que Noms de Vendée, la base nominative des Archives départementales, a été ouverte au public. Grâce à la participation d’une centaine de contributeurs venus de tous les horizons, et au travail assidu des administrateurs bénévoles, la base dépasse aujourd’hui les 2,5 millions de relevés en ligne, avec toujours davantage de liens directs vers des archives numérisées (état civil principalement, mais aussi archives notariales, bulletins paroissiaux, etc.) 

Ce dynamisme a attiré l’attention du Ministère de la culture et de la communication. Il a valu aux Archives départementales et aux administrateurs de Noms de Vendée d’être sollicités pour mener une expérience pionnière au niveau national, expérience liée en particulier à la refonte de l’outil généalogique du site culture.fr. 

Ce moteur de recherche national permet d’interroger des bases nominatives issues de Cercles généalogiques, de bases nationales (Léonore, Mémoire des Hommes…), de services d’archives, dans une philosophie similaire à celle de Noms de Vendée : l’accès est public et gratuit. 

Désormais le portail national recense les relevés d’actes vendéens disponibles dans Noms de Vendée (registres paroissiaux et état civil essentiellement). Si les utilisateurs de culture.fr veulent consulter un relevé vendéen, ils sont automatiquement renvoyés sur le site Noms de Vendée où ils disposeront, le cas échéant, du lien vers l’image numérique. En d’autres termes, le portail national guide ses internautes vers le site des Archives. 

Pour encadrer ce système et garantir le respect des droits des contributeurs, une convention a été signée entre le Département et le Service interministériel des Archives de France, pour le Ministère de la culture. Aucune base n’est cédée : les administrateurs de Noms de Vendée ont mis en place un « entrepôt  virtuel », où sont automatiquement stockées les seules données dont culture.fr a besoin. Ces données sont ensuite périodiquement « moissonnées », c’est-à-dire collectées par culture.fr pour nourrir son index. La « moisson » a lieu une fois par semaine. 

Ainsi, sans rien changer aux principes qui, depuis l’origine, gouvernent le site Noms de Vendée, cet astucieux système permet d’offrir aux contributeurs bénévoles une vitrine nationale à leurs travaux et donc de toucher un nouveau public. Il ouvre à ses utilisateurs vendéens des perspectives en leur faisant découvrir que des personnes et des familles bien connues ici sont aussi implantées dans d’autres départements.  

Date de publication : 19 août 2015

Retour en haut de page