Éphéméride

Proposer un fait daté

C'est arrivé

Le 17 mars 1681

Naissance à la métairie de la Crépelière, à Chavagnes-en-Paillers, de Jacques Bousseau, baptisé le lendemain, 18 mars. Fils de Jacques et de Marie Dronneau, il était doué dès son plus jeune âge pour transformer des bûchettes de bois en statuettes, personnages et animaux. Le curé de Chavagnes reconnaissant un don chez cet enfant en parla à Henri de Barillon, évêque de Luçon, qui le prit sous sa protection et l'envoya à Paris pour étudier. Il eut pour maître le plus grand sculpteur de l'époque, Nicolas Coustou. Il étudia aussi à Rome. Il fut reçu à l'Académie royale de peinture et de sculpture à Paris, et devint le sculpteur du roi de France, Louis XV, et du roi d'Espagne, Philippe V (petit-fils de Louis XIV).

- Registres paroissiaux numérisés de Chavagnes-en-Paillers (1668-1683,  vue 67/109). 

- Cité par Marie-Elisabeth Loiseau dans "Des jardins de Versailles à ceux de La Granja : parcours prestigieux d'un sculpteur vendéen au XVIIIe siècle, Jacques Bousseau" publié dans "Vendée côté jardin", p. 311-316 (BIB C 886). 

- Voir aussi l'éphéméride du 22 mai 1719

Publié le 19 février 2014 par Elisabeth Marquet

Le 4 mai 1698

Les vignes de Chavagnes-en-Paillers sont "vendangées par la colère de Dieu", peut-on lire sous la plume du curé du lieu. Il ajoute qu'il ne s'est pas "amassé un verre de vin en toute la paroisse".

Registres paroissiaux numérisés de Chavagnes-en-Paillers, 1694-1703, vue 85

Publié le 14 mars 2013 par Jean-Claude Fonteneau

Le 22 mai 1719

Cérémonie pour la réception de reliques dans l'église de Chavagnes-en-Paillers. Ces reliques envoyées depuis Rome ont été obtenues par un natif de la paroisse, Jacques Bousseau (1681-1740), "sculpteur du Roy et maistre académiste à l'Académie des Arts à Paris".

- Relation de la cérémonie de réception des reliques dans le registre paroissial de Chavagnes-en-Paillers (1718-1732, vue 19). 

- Voir aussi l'éphéméride du 17 mars 1681

Publié le 19 février 2014 par Elisabeth Marquet

Le 8 août 1916

Mgr Garnier 

Mgr Garnier, nouvel évêque de Luçon, prend possession de son siège épiscopal. Nommé le 27 mai 1916, suite au décès de Mgr Catteau, il administre le diocèse de Luçon jusqu'à sa mort, le 30 janvier 1940.

Cité dans "Bulletin paroissial de Chavagnes-en-Paillers" (Arch. dép. Vendée, septembre 1916, 4 Num 26-5, vues 95-98

Publié le 25 novembre 2011

Le 23 juin 1943

Hélène de Suzannet est arrêtée à Paris. Depuis 1942, elle avait rejoint des réseaux clandestins de Résistance et, sous couvert de ses activités d'assistante sociale, elle convoyait des enfants juifs de Paris à Chavagnes-en-Paillers, afin de les mettre à l'abri de la brutalité nazie.

- Témoignage de sympathie du conseil municipal de Chavagnes-en-Paillers à l'égard de l'un de ses membres, Hélène de Suzannet, 29 août 1943 (délibérations municipales numérisées, vue 5). 

- Cité dans l'article "Je suis partout où se trouve l’oppression : Hélène de Suzannet" par Georges de Guerry, paru dans "Recherches vendéennes" (Arch. dép. Vendée, BIB PC 16, 2004, p. 567-578). 

- Cité par Jean Rousseau dans "Des enfants juifs en Vendée : Chavagnes, 1942-1944" (Arch. dép. Vendée, BIB B 3145). 

Publié le 26 novembre 2012

Retour en haut de page